26 novembre 2012

Pourquoi tu blogues encore ?

Elmone nous rappelle que Juan pose la question : « Pourquoi tu blogues encore ? » Je suppose qu’ils me posent la question en tant que blogueur politique mais je vais répondre dans mon blog bistro parce qu’on y est mieux pour faire une confession intime. Ne nous voilons pas la face : je blogue parce que j’aime ça. En sept ans, j’ai pris l’habitude de jeter mes doigts boudinés sur le clavier pour parler de tout et de rien et, en l’occurrence, donner mon avis sur l’actualité politique.

Il n’empêche que je pense être capable de trouver un tas d’autres raisons…

Petit 1 : je blogue parce qu’en sept ans de blogage, je me suis fait un tas de copains blogueurs. Une vraie amitié s’est créée avec certains d’entre eux, mais quel que soit le degré d’amitié, y compris quand il est presque nul, ce qui est le cas avec des lascars que j’ai croisé deux fois dans Twitter, ils font partie de mon monde.

Petit 1 bis : je blogue aussi pour trouver d'autres phrases qui ne veulent pas dire grand chose et des illustrations qui n'ont rien à voir avec le sujet.

Petit 2 : pour dépasser le petit 1, plus que de l’amitié, une certaine affection s’est développée avec certaines gonzesses et certains lascars. Je blogue pour être en contact...

Petit 3 : je blogue par solidarité avec des « camarades de combat », des copains avec qui j’ai fait campagne pendant cinq ou six ans, parce que j’ai besoin d’eux pour me motiver et j’ai la vanité de penser qu’ils ont besoin de moi, ou plus exactement du groupe, pour continuer. Je blogue parce que je ne me sens pas le droit de les laisser tomber.

Petit 4 : je « blogue politique » parce que les réseaux sociaux sont de plus en plus omniprésents et le nombre de contrevérités ou de maladresses que j’y vois m’effraie et me donne envie de rappeler un point de vue que j’ai envie de démentir.

J’ai toujours raison. Ceci est un aparté de ce billet. Sur chaque sujet, soit je n’ai pas d’avis, soit je n’ai pas d’avis tranché, soit j’ai raison. Je ne dis pas ça pour me vanter : chaque blogueur politique et chaque andouille qui affirme une connerie est autant que moi persuadée d’avoir raison.

Petit 5 : je blogue politique parce que le traitement des sujets par certains est de la pure posture politique.

Je vais donner un exemple. L’Aéroport de Notre Dame des Landes. Je veux bien qu’on me dise qu’investir dans le transport aérien n’est pas très fin alors qu’on ne sait pas si on aura du pétrole dans vingt-cinq ans. Je veux bien qu’on me dise que les conséquences sur l’environnement du nouvel aéroport n’ont pas été assez étudiées. Je veux bien qu’on me dise que les 500 millions dépensés pour ce truc seraient mieux investis dans la construction de ligne TGV. Par contre, je ne veux pas laisser dire, sans répondre, que le nouvel aéroport est inutile ou que l’ancien aéroport peut-être modernisé à moindre frais par des gens qui ne savent pas ce que coûterait la rénovation de Nantes Atlantique ou qui nient l’intérêt pour la population concernée du nouvel aéroport.

Peu importe le sujet, c’est juste un exemple. Toujours est-il que des blogueurs vont construire une argumentation à partir d’éléments faux uniquement pour le plaisir de défendre ou de combattre un dossier, un parti politique, … Et ça m’énerve. Au plus haut point : c’est un déni de démocratie. Du mensonge. Une tromperie.

C’est vrai à droite comme à gauche.

A contrario (?), je blogue aussi pour éviter les postures qui amènent à défendre n'importe quoi ce qui arrive très souvent, surtout quand ça touche à l'Islam. Même au nom de l'égalité, je n'ai pas envie de voir une mosquée se construire au Kremlin-Bicêtre, je préfèrerai qu'on y détruise les deux églises parce qu'elles sont relativement récentes et n'ont aucun intérêt architectural.

Petit 6 : je blogue politique parce que j’ai contribué à mon modeste niveau à l’élection d’une nouvelle majorité en France et je considère que c’est un devoir, maintenant, de la soutenir, pas aveuglément mais en prenant en compte qu’ils ont plus les moyens que moi et les autres blogueurs de juger la bonne politique à mettre en œuvre. Si, à la fin du mandat, ils m’ont complètement déçu, j’irai voir ailleurs. Si ma déception est plus légère, je ferai en sorte de les soutenir à nouveau à la prochaine élection en n’oubliant pas que le choix est entre eux et une droite qui a des positions qui me paraissent aller totalement à l’encontre des intérêts du pays.

Petit 7 : je blogue politique parce que le jeu m’amuse. En l’occurrence, le jeu est d’être « blogueur de gouvernement ». Des loustics m’avaient mis au défit de faire un billet pour défendre les décisions prises suite au rapport Gallois. Je l’ai fait. Mais ce qui m’amuse le plus c’est le nombre de lascars qui se croient plus intelligents que tout le monde et qui ne comprennent pas le jeu.

Petit 8 : je blogue politique parce que je considère (réellement et sérieusement) que je suis plus compétent que beaucoup de braves gens pour donner mon avis sur certains sujets. Je vais citer deux exemples :

Notre-Dame-des-Landes : ayant travaillé à Vannes et passant une partie de mes week-ends en Centre Bretagne, je suis plus à même de juger que beaucoup de l’utilité d’un aéroport au nord de Nantes plutôt qu’au sud…

Les bistros : c’est un sujet récurent avec cette histoire de TVA… Je pense que je connais beaucoup mieux le monde des petits et moyens bistros de Paris, de la petite couronne et de Centre Bretagne que la plupart de tous ceux qui s’empressent de donner un avis sur tout.

Par exemple, à l’Amandine, aimable bistro de mon quartier, qui emploie deux personnes en plus du patron et de la patronne, la cuisinière est arrêt maladie depuis deux ans. Ceci oblige le patron à employer un autre cuisinier mais ne peut pas lui donner un CDI. Donc les cuistos qu’il embauche ne restent pas très longtemps et il est obligé de le remplacer fréquemment puis de former des nouveaux au fonctionnement de la maison… Et de faire face aux protestations de clients quand le rosbif est plus cuit que d’habitude.

Aussi, quand je vois un twittos qui ne connaît rien au commerce expliquer en 140 que les patrons de bistros sont tous des fumiers et doivent payer la TVA, ça m’énerve…

Petit 9 : je blogue politique parce que la posture politique dont je parlais ci-dessus est parallèle à une instrumentalisation des débats. Sarkofrance, toujours lui, en parlait l’autre jour, toujours à cause de ce putain d’aéroport. Il me parait important de faire du bruit, sur la toile, pour que certains lecteurs puissent y voir un peu plus clair.

Petit 10 : je blogue politique parce que des dizaines voire des centaines de milliers de militants croient au gouvernement actuel et je pense (à voir certains commentaires, j’y suis même sûr) qu’ils ont besoin de voir un soutien dans certains gros blogs un peu connu.

Et hop.

11 commentaires:

  1. *** Coucou Nico !!!!

    Bin tu sais je trouve génial que tu blogues !
    J'aime bien ta façon de nous raconter les choses, j'aime parfois tes mots crus que je n'oserais jamais dire ou les photos que tu publies que je n'oserais jamais publier !!!!
    Ton opinion m'intéresse.
    Et puis malgré tout je sens qu'au fond tu es un chic type.
    Je pourrais aller sur ton blog politique mais je ne m'y autorise pas... bref !

    Je suis d'accord avec toi des amitiés se créent et on apprécie + ou - certains blogueurs(euses)... c'est une façon sympa d'échanger.

    ... c'est aussi pour toutes ces raisons que (personnellement) je blogue ! :o)

    BISES et bon après-midi Nico ! :o) ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas que tu t'interdises d'aller sur mon blog politique mais je comprends très bien que ça ne t'intéresse pas, voire que ça te "gave", vu que je suis parfois un peu virulent et très engagé !

      Et tu as raison d'insister sur l'amitié. Regarde toi et moi, depuis le temps que l'on papote (quatre ans ? Tu étais au Sénégal)...

      Supprimer
    2. *** Re coucou !!! :o)
      La politique m’intéresse mais je ne peux pas donner mes opinions ... comment te dire ? heu ... le taf de Patrice... devoir de réserve ... bref !
      Pour aller sur ton blog politique et donner mon opinion il faudrait que je change de pseudo et que je me montre discrète...

      Il y a un bon moment que nous échangeons à travers nos blogs toi et moi ... depuis le Sénégal (j'y ai séjourné de 2008 à 2010)... et c'est toujours un plaisir ! :o)

      BISES Nico et bon mardi à toi ! :o) ***

      Supprimer
    3. Heu... Patrice a un devoir de réserve, pas toi ! Sans compter que personne n'aurait l'idée de faire la recherche pour savoir qui tu es, sauf si tu fais des commentaires interdits, ce dont je ne te crois pas capable. Mais je respecte ton choix.

      Supprimer
  2. Oui d'accord, mais tout ceci n'explique guère pourquoi tu as mis des japonais à poil en photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tombé dessus par hasard en cherchant une photo de jeunes à poil qui se battent (je pensais trouver ça dans un film sur l'antiquité, style gladiateur) pour illustrer les gamineries de la blogosphère et je suis tombé par hasard sur cette photo.

      Supprimer
    2. Et vous seriez tombé sur une photo de choucroute ou de chancre vaginal, vous les auriez mises aussi ?

      Supprimer
  3. jolie photo. Et tes motivations me motivent aussi. Ouf !

    RépondreSupprimer
  4. illustration fabuleuse ! miracle de l'aléatoire cybernétique, vraiment ?
    Aï Wei Wei est le roi de l'eximité
    (ainsi qu'un artiste persécuté par son pays)
    en soutien à son arrestation pour "pornographie" des milliers/lions (on ne sait jamais : ils sont si nombreux ces chinois !) d'internautes ont posté des photos d'eux nus afin d'informer les dominants que "nudité n'est pas pornographie"
    un film le concernant sort justement demain
    sinon, de toi z'à moi, #NDDL j'ai l'impression que ça ne se fera pas (et qu'il n'a jamais été question + que ça k'ça s'fasse pour de vrai #Hollandisme)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !