19 novembre 2012

Vive le multiculturalisme !

Aujourd'hui, avec ma chef, d'origine Italienne (sa mère, je crois), une réunion avec des représentants d'une société italienne.

La dame est la commerciale pour la France et a visiblement été choisie pour ce poste aussi en fonction de sa capacité à parler l'italien. Le monsieur est Italien, responsable du bureau de Londres, probablement grâce à son excellent niveau en anglais. Il est également directeur commercial pour l'international et éminent spécialiste du produit qu'ils commercialisent.

Pour ma part, je comprends l'anglais mais le parle très mal donc m'abstiens. Je préfère me faire traduire par quelqu'un parlant couramment la langue. Je n'ai aucune chance de progresser. Je suis par nature peu bavard (à l'oral, surtout, mais aussi à l'écrit, dans le fond, sauf quand je me lâche dans les blogs).

Toujours est-il que le gars faisait sa présentation en anglais et que ma chef lui répondait dans cette langue. Quand il fallait que j'intervienne, je le faisais en français. La commerciale faisait alors une traduction en italien, langue qu'elle maîtrise visiblement mieux que l'anglais.

Mais ma chef aussi, créant un désarroi chez eux, pas habitués de tomber sur un client français maîtrisant l'italien.

Du coup, à chaque fois que j'en plaçais une en français, la conversation se poursuivait en italien entre eux trois... jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que je ne comprenais strictement rien.

L'Italien me traduisait donc la conversation en anglais puisque c'est le seul à avoir l'italien pour langue principale et était habitué à parler anglais. Les deux autres ne comprenais pas que je ne comprenne pas.

C'était très drôle.

8 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !