10 août 2013

Gaffe noire

J'arrive à l'Aéro. Une jeune femme noire, très belle, très élégamment habillée en noir discutait avec le patron. C'est la deuxième anecdote avec des noirs que je raconte cette semaine. C'est pour planter le décor mais, cette fois, ça n'a aucune espèce d'importance (sauf pour l'accent, voir plus loin, on la comprenait difficilement) et le fait que j'ai cru qu'elle s'était habillée ainsi par élégance naturelle. De fait, voir quelqu'un de très élégant à Bicêtre est très rare. A l'Aéro, ça n'arrive jamais. 

Le patron ne comprenait rien à ce qu'elle disait. Il me fait signe. J'arrive à comprendre qu'elle cherche des pompes funèbres mais sans être sûr. 

Association d'idée idiote : élégance un samedi matin en été = mariage. Mariage = fleur. Fleur = pompes funèbres. 

"Ah ! Vous cherchez des fleurs ! Il y a un fleuriste juste en dessus mais je pense qu'il ferme en août. La dernière fois, pour un enterrement, je m'étais fait avoir." Oups ! 

Association d'idée inverse ! Enterrement = pompes funèbres. Élégance en noir = enterrement. La gaffe !

Effectivement... Elle fond en larmes et me dit : "non, c'est bien une pompe funèbre, c'est pour faire une plaque." 

11 commentaires:

  1. Quelle idée aussi de décéder en Aout quand tous les magasins ou presque sont fermés.
    Qu'est ce qu'elle a bu ? Ne me dis pas un petit noir ou une bière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors le trou noir, elle ne se souvenait pas de ce qu'elle voulait

      Supprimer
  2. Un peu "légers" voire grivois les commentaires. Moi je dis ça, je dis rien.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !