26 décembre 2013

2013, l'année bistro

Puisque j'ai fait un rapide bilan pour mes blogs geek et politique, je vais m'y lancer pour ici. L'année est très mauvaise. Le nombre de visites devient relativement dérisoire (pour un blog de cet âge). Il y a plusieurs raisons. La première est que je n'ai plus le temps d'aller chercher de nouveaux lecteurs, de copiner avec de nouvelles personnes... et de commenter correctement les blogs des copains (que je continue à lire !). Ca n'ira pas en s'améliorant : le proxy du boulot empêche de commenter les blogs chez Blogger...

La deuxième est que je n'ai plus grand chose à raconter. Les anecdotes de bistro qui ont fait la gloire de ce blog diminuent de mois en mois, vu que les bistros sont de moins en moins fréquentés, à Bicêtre...

Ce qu'il y a de bien avec ce blog, c'est que c'est le seul des quatre où, quand je fais un bon billet (ce que j'estime être un bon billet), il est plus lu que les autres...

Je continue donc. Même si les bons billets sont souvent à l'occasion des enterrements...  Mais pas que !

Mon billet le plus lu, cette année, est celui pour le mariage de Trub et Doudou ! 

Vive les copains ! Vive les copains de blogs ! Vive les blogs !

17 commentaires:

  1. Chouette billet.

    Perso, j'adore ce blog. Les histoires de chiottes, celles a boire, celles aussi qui font mal à la gorge.
    Impression que c'est ici que tu es vraiment vrai... En tous cas moi j'adore.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Mais je ne trouve pas souvent des conneries à raconter.

      Supprimer
    2. L'important est peut être moins les conneries que tu as à raconter qu'ici, tu écris vraiment avec ton coeur.

      En tous cas, c'est le Nicolas que j'aime à retrouver à Paris ou chez moi que je retrouve ici...
      Continue donc, encore longtemps !

      Supprimer
  2. Je suis du même avis que Falconhill, on est bien ici.
    C'est, je crois, sur cette page que je t'ai laissé mon premier commentaire, un billet qui évoquait le décès du père ou de la mère d'un patron de bistrot, m'enfin je ne sais plus trop c'était il y a longtemps. Passons, ce n'est pas très gai.
    Tu évoques la lente désaffection des bistrots, c'est vrai qu'il y a de moins en moins de monde au comptoir, reste qu'ici on y retrouve l'esprit potache et la camaraderie qu'il y a dans les bistrots d'habitués. Peut-être pour ça qu'on pousse la porte à chaque tournée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens ! J'ai oublié cette histoire de père ou mère de patron de bistro mort.

      Continue à pousser la porte.

      Supprimer
  3. ❀✽..•*•..✽❀
    Vive les copains des blogs et surtout VIVE TOI NICO !!!!
    Merci pour ce blog que j'ai plaisir à suivre.

    GROSSES BISES et passe de bonnes fêtes !!!!
    ❀✽..•*•..✽❀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Toi aussi ! (Déjà levée ou pas encore couchée ?)

      Supprimer
  4. Moi qui passe pas trop de temps dans les bistros, même pas du tout,
    j'aime entrer dans celui-ci et j'ai appris à l'orthographier correctement
    pour ne pas me faire virer par le taulier ...
    Bonne fin d'année Nicolas.

    RépondreSupprimer
  5. (`'·.¸(`'·.¸❀¸.·'´)¸.·'´)

    Bonnes fêtes de fin d'année !
    BISES pour toi d'Asie
    et à bientôt Nico !!!

    (¸.·'´(¸.·*'´* ❀*`'*·.¸)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !