20 décembre 2013

Course #RATP #SNCF

Depuis quand je mets des hashtags dans mes titres ? Toujours est-il que j'ai failli louper mon train qui est parti à 14h08 comme prévu. 

Je décide de partir vers 11h45, de déjeuner à la Comète sur le pouce puis de partir à 13 heures. À la Comète, je tombe sur des potes. On prend l'apéro. Qu'est-ce qu'ils foutaient là un jour de semaine ? 

Je finis par manger le plat du jour et un dessert. Au moment de payer, il y avait la queue à la caisse. Je finis par prendre le métro à 13h15. Ça devenait chaud mais sans plus. 

On arrive à Place d'Italie. L'accès à la ligne 6 était coupée. Je demande aux gens de la RATP. Ils me disent de prendre le bus 91. Je regarde un plan de métro. Je décide de prendre la 7 puis la 10 jusqu'à Duroc et une autre après. Je redescends donc vers la 7. Là, une annonce dans "le micro" : la 6, la 10 et la 2 étaient fermées. Je sors donc du métro et je fais le tour de la place d'Italie à la recherche du bus en question ou d'un taxi. 

Rien ! J'ai bien trouvé une station de taxi mais ils étaient tous vides. Les chauffeurs devaient être en train de déjeuner. 

J'avais bouclé le tour quand je vois deux taxis librse. Je lève le bras comme un con mais aussi comme il est d'usage. Une dame aussi. Un seul taxi s'arrête. 

La dame se précipite. Je lui fais comprendre que j'ai un train à prendre et que j'ai appelé le taxi avant elle. Elle me dit qu'elle doit aller à Edgar Quinet puis à Ternes. Je lui dit que j'ai un train à prendre. Elle monte dans le taxi. Moi aussi en disant "je paye la course jusqu'à Montparnasse". Elle se pousse pour me laisser de la place. 

Pour ceux qui ne connaissent pas Paris, Quinet est la station juste avant Raspail. Je suggère au taxi de passer à Montparnasse juste avant Quinet. La dame refuse "j'en ai pour une minute". 

Finalement, je suis descendu à Quinet et j'ai poursuivi à pieds. Je n'ai évidemment pas payé la course, il ne faut pas me prendre pour un con. 

Entre temps, l'information était tombée sur Internet. Ce sont quatre lignes de métro qui étaient coupées pour incident technique. Probablement du jamais vu ! Je suppose qu'ils ont eu un gros problème d'alimentation électrique ou un PC de surveillance ou de régulation qui a grillé...

Je suis arrivé à Montparnasse vers 13h45. Je n'avais pas mon billet. J'ai eu la voiture 18 (ça veut dire qu'il y a 8 à 10 minutes de marche sur le quai). J'étais dans mon wagon à 14 heures piles. 

Un miracle. 

J'aurais du accepter l'invitation du vieux Savidan de manger avec lui, quand il m'a téléphoné vers 11h40, mais j'avais peur que nous n'ayons pas le temps.

Je l'ai quand même vu deux minutes. Nous sommes dans le même train mais pas dans la même rame, ce qui, au moins, nous évitera de passer le trajet au bar. 

3 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !