17 décembre 2013

L'enceinte

Je discutais avec une collègue d’un autre service des nouveaux arrivés dans son service, au même étage que le mien. Elle me disait qu’il y en a deux. J’avais compté trois. Je lui demande : « mais elle, qui bosse dans le bureau où bossais S. avant ? » « Ah ! Elle, oui, mais elle est prestataire. Elle remplace S. en attendant qu’elle soit remplacée mais elle vient de dire qu’elle était enceinte et ne restera pas. » « ah c’est con ».

J’ai croisé la jeune fille à la cafétéria. Elle est tellement enceinte, en effet, que j’ai failli lui proposer de l’amener immédiatement à la maternité.

Je ne comprends pas comment il a fallu qu’elle l’annonce aux autres pour qu’ils s’en rendent compte. Ou alors, ça lui est venu pendant le week-end…

6 commentaires:

  1. Ce doit être ça qu'on appelle un choc de simplification : tu tires un coup le matin, tu accouches le soir.

    RépondreSupprimer
  2. ❀ ❀ ❀
    Nous sommes à une époque où les choses vont vite ! Pas de temps à perdre ! LOL ;o)
    Peut-être que cette nuit le bébé est venue au monde ! Qui sait ? LOL ;o)

    BISES d'Asie et bonne journée !!!!
    ❀ ❀ ❀

    RépondreSupprimer
  3. Tes collègues ont dû faire un déni de grossesse ... d'autrui.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !