05 septembre 2014

Mes excuses

Je présente mes excuses les plus sincères mais je ne sais pas à qui. Je présente mes excuses pour m'excuser ainsi dans ce blog. 

Tiens ! Pour m'excuser encore plus, je vous donne un extrait d'un livre célèbre depuis trois jours. 

« Je me souviens du premier bâton de rouge à lèvres un peu raffiné que je me suis offert, du sentiment de féminité qu’il m’a donné. Jusque-là, j’empruntais ceux de ma mère ou de ma grand-mère, mémé Simone, à qui je prenais aussi une poudre de riz dont je n’oublierai jamais la bonne odeur, malgré la marque bas de gamme. Ma petite grand-mère, qui nous a élevés aux côtés de mes parents, n’était qu’une simple couturière avec ses doigts experts, mais elle était tellement coquette. Je porte toujours certains de ses tricots. J’ai précieusement conservé la layette de mes enfants qu’elle avait réalisée au crochet. J’ai encore le goût de la pastille Pulmoll que nous venions régulièrement lui quémander à la porte de sa chambre.
Ces souvenirs me rapprochent de ces femmes. J’aurais pu être une enfant du Secours populaire si ma grand-mère n’avait pas mis du beurre dans les épinards avec ses travaux d’aiguille. Nous avons eu la chance de partir en vacances chaque année au bord de la mer. Tant d’enfants ne l’ont pas. »

Je m'excuse pour le changement de police de caractères indépendant de ma volonté. Je vais tenter de régler ça avant de vous donner des explications. 

Toujours est-il que le 12 août, j'ai envoyé un mail à un type formulé ainsi : "toutes mes excuses, ma réponse dans les LB fut un peu violente mais je suis énervé". 

Le vieux Joël qui ne sait pas que le livre de l'ex à Pépère est disponible un peu partout sur le web en téléchargement gratuit et devrait donc faire un flop commercial a reçu ce mail. 

Or je ne communique jamais par mail avec lui, il ne relève sa messagerie qu'une fois par mois. C'est tombé aujourd'hui. Il a trouvé mes excuses mais ne sais absolument pas de quoi je m'excuse. Néanmoins, il me connait et ne se choque pas de mes outrances, je m'engueule avec la terre entière et présente des excuses ensuite. 

Ce n'est donc pas pour savoir de quoi je m'excusais qu'il m'a parlé de ce mail mais parce qu'il ne comprenait pas ce que voulait dire "LB". Il m'a montré le mail avec son smartphone. J'ai regardé dans le mien. Je l'ai bien envoyé. LB est l'acronyme de Left Blogs. Effectivement, l'activité fut très chaude ce jour-là. Les copains des LB pourront fouiller dans leurs archives pour savoir de quoi il s'agit. 

Toujours est-il que j'ai envoyé chier un type le 12/08. Je ne sais pas du tout qui. Je lui ai donc envoyé un mail d'excuses mais je me suis trompé. Il est parti chez le vieux Joël. 

Je suis plié de rire avec cette histoire de livre disponible en téléchargement. On se demande si mémère ne voulait pas réécrire Les Misérables de Louis Ferdinand Proust. J'imagine la tronche de l'éditeur. 

Le vieux Joël s'appelle Joël Jovignot. Cherchez dans Google, c'est une star. Un peu déchue. Pour lui envoyer un mail, j'ai tapé les deux premières lettres de son prénom ou de son nom de famille. C'est donc à une autre personne dont le nom de famille commence par "Jo" que je voulais envoyer des excuses. Je crois deviner de qui il s'agit. 

Je ne sais plus pourquoi. Je m'en excuse. 

Je me rappelle maintenant l'avoir envoyé chier. Mes excuses, Gilles. 

2 commentaires:

  1. MERCI pour ce billet Nico
    Je te souhaite un bon dimanche !!!
    bises et belles pensées amicales d'Asie ✿ ✿ ✿

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !