14 avril 2020

Traitons des toilettes des bistros


Dans les toilettes publiques, quels sont les cabinets les plus ...Un soir, il y a quatre ou cinq ans, vers 23 heures, peut-être, j’étais au comptoir à discuter avec le patron quand  un jeune (18 ans) arrive et dit « Christophe, Christophe, il y a une fuite d’eau dans les toilettes, il y a plein d’eau partout, comme si quelqu’un avait pissé à côté. » Moi : « ben heu… ».

Il est ainsi tant qu’un blog comme le mien (de haut niveau, quoi) aborde le sujet des toilettes des bistros. Il ne s’agit pas de raconter des anecdotes débiles mais de profiter de la période de confinement et de probable fermeture des bistros jusqu’à fin juillet, si j’ai bien compris le lascar qui jactait dans le poste hier, pour réfléchir au sujet.

Tout d’abord, je connais un bistro, le Nouveau Monde, qui a refait ses toilettes il y a dix mois pour les mettre aux normes qui n’ont pas installé de pissotières alors qu’il y avait de la place. Je connais plusieurs toilettes, pas de pissotière et aucun espace réservé aux femmes. Et ne venez pas me dire que les hommes pourraient pisser assis : on parle de clients de bistro qui ont bu une douzaine de bières. Je reste des bistros où les lavabos nécessitent de toucher des boutons pour faire couler l’eau.

Une anecdote. Un jour j’étais près de la porte d’un bistro et un couple de bobos est passé. Le mec a dit à sa grosse qu’il avait vu un type pisser sans fermer la porte. J’ai répondu : « oui, c’était moi, mais au moins je me suis lavé les mains après, moi. » Faut bien rigoler.

Côté toilettes, la Comète était parfaite jusqu’à juin 2008. Sauf que les toilettes n’étaient pas aux normes ce qui n’était pas grave puisqu’il fallait descendre par un escalier pour y arriver… La loi de 2005 était mal branlée et les aménagements d’Ayrault du même métal. La Comète ayant été refaite en 2008 puis agrandie un an ou deux après, la mise aux normes aurait dû être obligatoire.

Nous allons résumer. Les toilettes des bistros doivent être aux normes « PMR » et avec des urinoirs. Celles des femmes doivent être séparées de celles des hommes (et les hommes qui vont chez les femmes tout simplement parce qu’ils boivent plus de bière que les femmes doivent faire très attention voire pisser assis : on est seul, ça ne casse pas la virilité). Entre le moment où on a fini de pisser et qu’on retourne au comptoir, il ne doit y avoir aucun obstacle (à part la chasse d’eau) qui nous obligerait à toucher un bouton (de porte, de robinet) avant d’avoir fini de se laver les mains. Pour le séchage des mains, évitez les souffleries chiantes et inefficaces car elles soufflent surtout des particules de merde et évitez les torchons des bistros (même s’ils sont déroulants, ce n’est pas écologique de laver quarante centimètre de tissus après un essuyage). Venez au bistro en jean, c’est parfait pour essuyez les mains. D’autant qu’on y voit moins les dommages de la dernière goute que sur un pantalon en toile. Et si on a loupé la dernière goute et qu’on s’essuie sur le jean, il y aura des marques d’humidité un peu partout ce qui laissera penser les autres clients que vous vous êtes éclaboussés en vous lavant les mains.  Evitez de vous essuyer les mains sur les pantalons des autres personnes (préférez une amicale tape dans le dos).

Je connais un bistro qui a négocié avec un établissement voisin (pas un bistro) pour que ses clients en chaises roulantes puissent aller pisser chez lui. Je suppose qu’il doit payer un repas par semaine au responsable de la sécurité, ce qui n’est pas légal mais de bonne guerre.

Enfin, tous les bistros sont emmerdés par des passants qui vont pisser chez eux et certains mettent en place des systèmes de protection, des jetons, la nécessité de demander les clés au comptoir ou que sais-je. Il faut éviter. Ca emmerde les clients qui paient une demi-douzaine de tournées, surtout s’ils ne viennent pas souvent.

Pour terminer, patrons de bistro, obligez vos loufiats à vérifier plusieurs fois par jour l’état des toilettes et à faire le ménage. Ca vous ruine une réputation.

3 commentaires:

  1. Le nouveau monde ça me fait peur le nom du bar.

    Sinon c’est un excellent billet bistrot. Il me faut un bar dans mon village pour y retourner quand on aura la fin du confinement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nouveau monde est un bistro spécial. Il y a plein de cadres abrutis en terrasse. Sinon, c'es très sympa.

      Oui, il faut un bistro !

      Supprimer
  2. Sinon, y a les bonnes vieilles méthodes. Aller pisser dehors, sur l’arbre pas loin

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !