30 mars 2008

Alain Bonhomme a gagné le match

Tiens ! Pour une fois je raconte la vie des bistros de Bicêtre sur le blog politique. Je n’ai pas grand-chose à ajouter. Il y avait ainsi une quinzaine de types dans ce tout petit bistro qu’est l’Aéro, dont Djibril, Jacky le Boucher, le Vieux Joël et moi. Nous regardions le foot en disant des bêtises.

Surtout Joël et moi… Le Boucher éméché l’était trop : cette andouille a quitté le boulot vers 20 heures et doit se lever demain à 5 heures pour ouvrir sa boutique. Avec le changement d’heure, attendre la fin du match (11 heures à l’ancienne) pour rentrer à la maison, dîner, prendre une douche et se coucher n’est pas sérieux. Dans ces conditions, vers la fin, il y a toujours Joël et moi pour lui commander un nouveau verre pour avoir le plaisir d’observer sa dégénérescence… On est cons…

Pendant ce temps-là, Djibril regardait le match avec les yeux en berne. Il était rentré du Sénégal dans la journée après une semaine d’absence. Je le comprends. C’est plus sympa une soirée au bistro à regarder un match avec les copains qu’une soirée en famille…

Joël et moi étions dépités : un peu avant nous n’avions pas réussi à finir les mots fléchés d’Alain Bonhomme dans le France Soir à l’Amandine. Il nous manquait deux lettres, aussi bien des vulgaires « E », même pas des « Q » ou des « Y » qui nous auraient rapporté beaucoup de points si nous avions joué au Scrabble. Deux mots inconnus au bataillon de nos cerveaux épuisés dans une réflexion insondable. Je suis toujours aussi dépité ce matin : la solution n’est pas sur Internet : il va falloir tricher et regarder le journal d’aujourd’hui.

Ca nous a fait louper le début du match. Presque toute la première mi-temps, même. Du coup, on ne sait pas quelle équipe a marqué le premier but et donc quel est le résultat du match.

2 commentaires:

  1. le chapeau sur la photo c'est le chapeau de B ?

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas. Attendons qu'il passe ici.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !