25 mai 2009

Balmeyer n'a pas plus sa tête !

Il fait un billet en oubliant de laisser les commentaires ouverts pour qu'on puisse dire tout le mal qu'on pense de Dorham. Bon. Je n'arrive pas à rédiger mon billet pour raconter le week end. Dès que j'arrive à la troisième ligne, je suis plié de rire. Je vais donc faire court. Le Vieux Jacques m'a invité à manger, samedi midi. Il y avait également celle qu'on appelle (à tort) sa grosse, Jackie. Elle était tellement mal lunée qu'elle a refusé de manger son carpaccio car la viande n'était pas assez cuite. Elle mastiquait chacun des morceaux puis les retirait de sa bouche et les remettait dans son assiette. Je n'ai jamais rien vu d'aussi immonde, y compris quand le sus-nommé Balmeyer vomit. Le pire c'est que je prenais visiblement du plaisir à manger le mien (je mange vite, j'ai pu le finir avant de voir les manigances de la grosse). Aussi, à la fin du repas, elle a échangé nos deux assiettes pour que je puisse finir la sienne... avec les bouts de bidoches mastiqués.
Vomissez pas. Merci.

10 commentaires:

  1. Rires... ! heureusement que j'ai terminé mon repas hein !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas ce qui est le plus goûteux entre le prédigéré puis vomit par Balmeyer ou le simplement un peu mastiqué de Jackie... J'me d'mande !
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. j'ai rien compris à ce billet :
    finalement, c'est toi qui a mastiquée la vieille Jackie ou c'est elle qui t'as recrachée ?

    RépondreSupprimer
  4. Poireau,

    Goute...

    Dominik,

    Pareil !

    Tonnégrande,

    C'est toi qui l'a astiquée ?

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement que j'ai l'estomac solide, à lire des horreurs pareilles au petit déj !!

    RépondreSupprimer
  6. Ah ça !

    Attends, la suite arrive...

    Il fait beau, à Nantes ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !