20 mai 2009

Fermeture des bistros au Kremlin-Bicêtre

Hier, dans le blog politique, j’évoquais une problématique de premier plan : l’heure de fermeture des bistros au Kremlin-Bicêtre. Vous vous en foutez peut-être mais pas moi. Et rappelez-vous qu’en tant que blogueur, vous êtes susceptible de venir m’offrir une bière à la Comète.

A Bicêtre, tous les bistros ferment à 22h. Imaginiez que vous ayez soif à 22h05. Que faire ? Rien. Mourir déshydraté ou foncer à Paris. Ou aller dans un bistro qui ne respecte pas les horaires au prétexte qu’il fait restaurant. Ou aller dans un bistro avec un rideau de fer pour ne pas être vu de la rue et dont au sujet duquel vous êtes copain avec le taulier.

C’est chiant. Obligé de faire un choix. Cornélien. Kafkaïen. Idiot.

Cette obligation de fermeture à 22 heures date de très longtemps, du temps où Bicêtre était un coupe gorge, haut lieu de la délinquance banlieusarde, alors que depuis que j’y habite…, c’est un rendez-vous de bobos divers. Tout le quartier de la Comète a été refait et le prix des loyers dissuade les loubards d’y vivre. Ils se sont réfugiés dans des quartiers périphériques où il ne fait pas bon se promener vêtu d’un simple uniforme.

Cette lutte contre la délinquance n’a plus lieu d’être. Le quartier pourrait redevenir nocturne. La venue de la nouvelle Comète est la première tentative de revivification (hein ?) du secteur : c’est beau, un bistro, la nuit. On m’objectera qu’autoriser les bistros à ouvrir tard pourrait raviver la délinquance locale mais je peux surobjecter : non. Les temps ont changé, les gens restent prostrés chez eux à regarder la finale de l’Eurovision à instar d’un hamster guilleret prostré dans sa roue tournante ruminant sur le défaite de l’OM. Les délinquants ne vont plus au bistro mais restent dans les halls d’immeubles à attendre des vieilles pleines d’oseille qu’il est si facile d’égorger avant de faire dégorger leur porte monnaie.

Demain, il y a soirée de blogueurs. Que faire à 22 heures quand les convives seront partis coucher le petit ou le vieux ? Nous nous retrouverons seuls, Hypos et moi. La seule solution qui s’offrira à moi est de l’amener à la maison boire deux ou trois derniers litres de rouge. Ca pourrait faire jaser. On voit ainsi que ce texte, qui oblige la fermeture à 22 heures, est néfaste, notamment pour la condition féminine. Je tague immédiatement Christie qui sera chargée d’en faire un billet. Ca lui apprendra à rechercher des liens.

Néanmoins, de quel texte parlons-nous ? Du fameux arrêté municipal interdisant l’ouverture des bistros après 22 heures. Il n’y a qu’un seul hic ! Je ne connais pas une seule personne à avoir vu ce texte. D’ailleurs, je fréquente certains bistros… et les patrons ont parfois des versions différentes : certains parlent d’une fermeture obligatoire à 22h30, d’autres d’une interdiction de servir des boissons au comptoir, … Cette dernière version est intéressante. Les restaurants ne peuvent a priori pas se faire interdire de fermeture après 22 heures. Ainsi, un resto-bistro aurait le droit de servir à boire aux clients qui mangent assis mais aux clients qui boivent au comptoir. Et si je veux m’enfiler un demi après avoir mangé au comptoir, je me retrouverais dans l’illégalité. Deux solutions : soit le législateur fait n’importe quoi et ne va jamais au bistro soit ce texte municipal n’existe pas. Comme c’est interdit de boire au comptoir, je m’assois à la table à côté du comptoir et je fais croire à la police que j’ai mangé. Ca ne tient pas debout.

La loi (ou le décret) serait ridicule. La solution à étudier est donc l’alternative : ce texte, qui n’a jamais été vu par quelqu’un de ma connaissance, n’existe pas. D’ailleurs, un élu municipal me l’a confirmé mais je n’ai aucune confiance dans un élu municipal quand il parle de réglementation de bistro à un client de bistro.

Ma théorie : ce texte n’existe pas (il a peut-être existé). Il est juste invoqué par les patrons de bistro qui cherchent un prétexte pour fermer à une heure raisonnable et cherchent à éviter les clients casse-couilles qui viendraient se finir chez eux après un dîné arrosé dans Paris.

Qu’en pensez-vous ?

Rien.

Ah ! Bon.


10 commentaires:

  1. Je ne retiens qu'une chose de ce post à dormir debout (ou à boire assis), c'est que ce fameux texte est clairement dangereux pour la gente féminine puisqu'il transforme d'inoffensifs blogueurs en satyres alcooliques...heu...en satyres point.

    RépondreSupprimer
  2. Je propose d'adopter la tactique dite "des petits pas" pratiquée par le footballeurs: retarder chaque jour d'une minute l'heure de fermeture.
    A la fin d' année, la comète fermera à 2 heures du matin,ni vu, ni connu...

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais l'arbitre va donner une contravention.

    RépondreSupprimer
  4. De mémoire, c'est un arrêté préfectoral qui fix l'heure de fermeture.
    Tu regarderas ce soir à la comète sur l'affichette réglementaire

    RépondreSupprimer
  5. Oui mais il doit y avoir truc municipal.

    RépondreSupprimer
  6. Reste à caresser les arbitres dans le sens du poil... afin qu'ils oublient le "truc" municipal... coups francs, mêlées, et autres choses du genre....(une technique de pointe)
    Bonne soirée à toi et tes amis

    RépondreSupprimer
  7. Bon je rentre de tournée et me voilà habiliter à manigancer le pot-de-vin à Hypos..
    la nuit porte conseil..
    faut que je réfléchisse, tu interpelles une buveuse d'eau sur ce vaste sujet..
    Promis, demain je m'y colle..

    ou tout à l'heure si Fiston me laisse l'ordi.
    C'ets l'inconvénient des gamins, ils te squattent ta maison, ton ordi, et tout ce qui les passionnent sans demander ton avis..
    Lol
    Mais si je l'avais pas, je serais pas moi...

    RépondreSupprimer
  8. En même temp, le Kremlin-Bicêtre pour ce que je fréquente cette bourgade...
    (m'en fous, dans une ville étudiante, on peut se sustanter jusqu'à pas d'heure!)

    RépondreSupprimer
  9. Tu ne voudrais quand même pas qu'à chaque fois qu'ils pondent un nouveau texte, les élus municipaux soient tenus d'en fournir une copie personnelle à chaque membre de la commune ?
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !