20 août 2009

Comprenez pourquoi on peut ne pas aimer les gens dans le métro







Et en plus j'ai droit à l'odeur de kechup mélangée à l'odeur de transpiration de mes voisins. Ou la mienne.


-- Post From My iPhone

9 commentaires:

  1. le métro ... il faut avouer qu'il y a des endroits plus agréables hein ! :-) Voyons le côté pratique ... on va d'un bout à l'autre de Paris sans problème et assez rapidement.
    Mais je suis d'ac avec toi ça pue et personne ne se regarde ... c'est lourd ! :-(

    RépondreSupprimer
  2. Le métro c'est la Guerre! Le métro c'est à l'image de la vie! Tous grêlent le métro!

    RépondreSupprimer
  3. Sais-tu que dans les bus, métro et tramway bruxellois, la bouffe est interdite ? Je trouve que c'est une mesure intelligente !
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Nancy,

    Oui, y'a plus agréable.

    Chamo,

    Oui. Heu.

    Poireau,

    D'un autre côté, les transports en commun sont interdits dans les supermarchés et les restaurant. Y'a pas de raison.

    RépondreSupprimer
  5. Les gens (de plus en plus nombreux) qui mangent ou boivent dans les lieux publics (hors bars et restaurant bien sûr) sont des créatures du Démon, qui devraient être impitoyablement éliminés de la chaîne du vivant.

    RépondreSupprimer
  6. Didier,

    On est à peu près d'accord sauf pour les sandwiches (à la Française, pas à l'Italienne ou à l'Américaine, bordel) qui peuvent se manger dans des parcs publics quand vous avez loupé le déjeuner avec les collègues parce que vous étiez en train de faire des conneries sur vos blogs après avoir fait votre travail du matin et que la cantine est vraiment trop dégueulasse pour avoir du plaisir à manger tout seul et que les bistros avoisinant n'ont aucun intérêt alors qu'une boulangerie vous tend les bras.

    RépondreSupprimer
  7. Ça me rappel mon dernier billet, et surtout mes années passées à prendre la ligne 4.
    Je descendais à l'époque à Strasbourg St Denis avec un collègue, et venant de Montparnasse, nous étions au fond du wagon contre les portes opposées au quai.

    Lorsque l'on arrivait à SSD, malgré des pardon préventif avant l'arrêt, et des pardons après l'arrêt, tout le monde faisait mine de ne rien entendre et se cramponnait bien aux barres.

    Et bien heureusement pour nous, nous représentions plus de 250kg :p sinon nous aurions loupé notre arrêt 3 fois sur 4.

    On dirait que dans le métro, les règle de bienséance n'ont plus droit de cité .... ET ÇA ÉNERVE !

    Donc je comprend totalement ton désarrois face à un représentant de la connerie humaine, mais il y'a bien pire qu'une odeur de ketchup, encore une petite anecdote, ma femme enceinte jusqu'aux yeux prenait le métro pour aller au travail, elle ne demande pas de place particulièrement car elle n'était pas malade donc elle n'allait pas jouer de son ventre pour un privilège. Cependant au milieu de toutes les personnes évitant soigneusement de la voir, une femme âgée s'est levée en lui proposant sa place, sur ce, un homme à bousculer ma femme pour se jeter sur la place tel un lion affamé sur un steak. Non content d'avoir bousculé une femme enceinte et une femme âgée, il s'est mis à insulter ma femme et à la menacer.

    Encore maintenant, et même avec le recul, je pense que si j'avais été dans le métro, j'aurait passé sa tête par la fenêtre et bien appuyé sur le mur du tunnel. Tout aussi affligeant .... personne n'a bouger .... je déteste le métro !

    RépondreSupprimer
  8. Yes ! On rencontre des cons tous les jours... Mais j'ai la chance d'avoir un trajet relativement "cool" dans le sens où j'arrive à rester assis tout le temps ou presque à l'heure de pointe (par contre, assez long, presqu'une heure).

    Le soir, par exemple, je prends la 1 au "terminus" ("debutus" ?), il m'arrive de laisser passer une rame (il y en a une toutes les deux minutes, je m'en fous donc, contrairement à la plupart des gens, ce qui me surprend toujours !). Et ensuite, je prends la 7 à Palais-Royal jusqu'au Kremlin-Bicêtre et souvent, il y a des voitures presque vides. La grande ruse est de ne jamais s'asseoir sur les places "normales" mais sur des strapontins, pour ne pas être obligé de laisser sa place !

    Tiens ! Si je pense, ce soir, je fais un billet sur l'art et la manière de bien voyager en métro...

    Mais évidemment, il y a des lignes où s'est impossible (la 1, par exemple, le soir, si tu ne la prends pas au terminus).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !