19 août 2009

Précision

Dans mon précédent billet, j'ai oublié de vous dire pourquoi, exactement, je transpire au point que je ressemble assez bien à l'éponge à cul de la grosse à Jacques.

En fait, à 16 heures, j'ai entrepris la traversée de l'esplanade de la Defense. 10 minutes de marche à 35 degrés. Des vrais, des Celcius, pas des importés de pays louches.

Des ouvriers travaillaient à refaire les dalles. J'ai soif pour eux.

Par ailleurs, il est utile de preciser qu'il y a un autre gros inconvénient à bloguer relativement de bonne heure quand il fait chaud dans le métro. Ça oblige à se concentrer sur l'iPhone et empeche de profiter de la vue des jeunes filles (ou des jeunes garçons, Catherine) habillés légèrement.

Déjà qu'il ne serait pas correct de profiter de l'iPhone pour prendre des photos d'elles au moment précis où la rame démarre et provoque un léger courant d'air qui retrousse légèrement les jupettes (là, Catherine, je ne peux rien pour vous ou alors lancer une nouvelle mode, mais je n'y tiens pas trop). Surtout que prendre une photo du frémissement d'une jupe a assez peu d'interet. Il me faudrait une camera.


-- Post From My iPhone

7 commentaires:

  1. Vive le vent, vive le vent, vive les courants d'air
    ...

    RépondreSupprimer
  2. tu devrais télécharger l'appli akaka akaki akakou ... hm... enfin un truc dans le genre qui te permet de voir sur ton iPhone, qui transpire, les éventuelles jeunes filles ou aussi leftblogs qui iPhonisent dans la même rame que toi !

    RépondreSupprimer
  3. Quelle idée de traverser la défense à pied ! Tu te prends pour un footballeur ou bien ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Catherine,

    Non, mais vous alliez le faire.

    Poireau,

    J'ai pas dit "en ballon".

    Arf,

    Trop compliqué.

    RépondreSupprimer
  5. Il te faut un iPhone 3GS, il fait vidéo :)
    Tu pourras même les monter avant de les poster :p

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !