09 novembre 2009

Fâché avec le vieux Jacques à cause de Julien Dray ?

Je croyais bien être réconcilié avec le Vieux Jacques. Certains témoins pourraient d’ailleurs me le confirmer, je me demande si je n’ai pas oublié une engueulade, tellement elles sont fréquentes.

Hier, nous avions Julien Dray à la Comète. LE Julien Dray, l’officiel, tout. Le matin, je m’étais dit : « Bon, je ne peux pas faire un truc important à la Comète sans inviter le Vieux Jacques ». Je lui ai envoyé un SMS en fin de matinée. Du coup, il est arrivé à la Comète au moment où je passais à table vers 14h30 (à force de passer les matinées à rattraper mon retard de blogage, j’ai les horaires un peu souples…). Il avait déjà pris l’apéro, déjà mangé et, visiblement bu quelques digestifs.

On papote puis on en vient à discuter de la soirée de blogueurs du 27 août, à la fin de laquelle nous nous sommes fâchés définitivement pendant au moins trois semaines. Je constate qu’il n’avait pas compris pourquoi je l’avais engueulé, et je prends le soin, sagement, calmement, de tout lui expliquer, en faisant attention à ne tenir aucun propos qui pourraient le fâcher, en tenant d’autres pour lui faire verser une larme « Tu te rends compte, mon vieux pote qui me fait ça à moi… patati patata ». Non seulement, il comprend et me présente ses excuses, mais en plus il me promet de rentrer directement chez lui et de faire la sieste jusqu’à 19 heures pour être en forme le soir !

Ce qu’il a fait.

Je n’ai pas réussi à l'empêcher de changer « J’attends Dray », comme je le raconte dans le compte rendu officiel mais on ne peut pas tout avoir…

Comme il s’était bien tenu (ça n’est pas évident lors d’une réunion de gauchistes quand on est un vieux gaulliste), j’ai décidé de lui offrir le repas.

Après son départ, mon téléphone sonne : « Heu, hips, je suis à la maison mais j’ai oublié mes courses à la Comète, peux-dire au patron de les mettre de côté ? ».

Dont acte.

Ce que je ne comprends pas, c’est qu’il est venu les chercher dimanche matin, avant 11 heures, alors qu’il sait que je n’y suis jamais avant midi…


Je me demande pourquoi il est encore fâché.



11 commentaires:

  1. Ben il s'est pourtant plutôt bien tenu samedi soir par rapport à d'autres du sexe féminin qui ont foutu le dawa (suivez mon regard). Non ??

    RépondreSupprimer
  2. Il est charmant ce vieux Jacques, il force un peu sur le calembour. Mais il partage sa bière et ça c'est rare ;)

    RépondreSupprimer
  3. Emanu124,

    Oui, pour une fois...

    Seb,

    Oui, il est charmant. Mais j'aime bien quand on se fâche quinze jours trois semaines, ça fait des vacances.

    RépondreSupprimer
  4. il se fâcherait pas à chaque fois que tu invites des gens dans SON café des fois ? :)

    RépondreSupprimer
  5. Tu lui as pas fait de bisous ! C'est pour ça ! Il veut des bisous le Vieux Jacques !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne vois pas du tout ce que vous reprochez aux Vieux Jacques à propos de ses calembours, ils sont très bien ! C'est de la jalousie, moi j'dis !
    :-))

    [En même temps Dorham n'a pas tort ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  7. la liste de "liens vers ce message" est tout de même étrange.

    sinon, je confirme que même en toute de fin de soirée aucune fâcherie ne semblait sur le point de devoir se déclencher. et juste avant qu'il ne se rentre, j'ai été heureux de serrer la paluche de ce personnage.

    il est peut-être venu reprendre son sac de courses avant 11h parce qu'il contenait un truc dont il avait besoin avant 11h - genre une bouteille de pastis. une bible. un tire-bouchons. un rouleau de PQ. il y a tant de choses dont on peut avoir un urgent besoin le dimanche matin avant 11h.

    RépondreSupprimer
  8. Gaël,

    Oui, mais y fait chier.

    Dedalus,

    Oui, la liste de liens ici (et chez Gaël) est louche.

    Bon pas fâché. Il m'envoie un SMS à midi tous les jours pour répondre à celui que je lui ai envoyé la veille. Une durit aurait encore laché.

    Dorham,

    La prochaine fois, t'aura qu'à venir.

    Poireau,

    Toi aussi, pour le supporter.

    RépondreSupprimer
  9. Mais quel con ce Julien Dray. Se fâcher avec le vieux, toi qui le connais t'imagine un truc pareil...
    Signé les inconditionnels du vieux

    RépondreSupprimer
  10. Olivier,

    C'est moi qui suis fâché avec le vieux.

    RépondreSupprimer
  11. je comprend mieux...espérons que cela s'arrangera

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !