14 janvier 2010

Réflexe conditionné

Aujourd’hui, comme tous les matins, après avoir pris le café à la Comète, je vais directement vers le type qui distribue des quotidiens gratuits en haut de l’escalier qui mène au métro et je me précipite dans les sous-sols parisiens pour me rendre au travail. Sauf qu’aujourd’hui, le type n’était pas en haut de l’entrée du métro mais en haut de l’escalator qui permet aux gens d’en sortir…



3 commentaires:

  1. Ah ! les habitudes ! ;o)
    Bonne journée à toi Nicolas ! :o)

    RépondreSupprimer
  2. Merci, toi aussi !

    (plus de peur que de mal, mais la "honte" devant les gens qui rigolaient).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !