31 mars 2010

Le petit Nicolas visite Auchan Okabé

Je sais bien. J’ai manqué à tous mes devoirs. Je n’ai pas raconté ma visite du nouveau Centre Commercial Auchan Okabé au Kremlin-Bicêtre. C’était samedi matin et j’avais pourtant l’œil vaillant.

L’entrée principale, la seule entrée possible pour les piétons, est très loin du métro (et donc de chez moi, étudiez un peu la géographie locale avant de me poser des questions débiles). Ca m’a énervé. Ce n’est pas que je sois fainéant, mais c’est con d’avoir un Centre Commercial à 200 mètres de chez moi et de devoir faire 400 mètres pour y arriver, non ? Il faudra que je fasse une pause au Jean Bart, pour me remettre !

Les architectes ont oublié de penser aux braves gens qui viennent en métro et qui repart avec des courses lourdes. Ce n’est pas bien. Et pourtant, il y a du monde ! C’était un bordel samedi matin ! Une foule… Et tous les gugusses que j’ai vus qui ont été voir le magasin ont fait le même constat. J’avais acheté six articles et j’ai mis 35 minutes à passer les caisses rapides. J’avais pris mon mal en patience sinon je serais arrivé trop tôt pour l’apéro et je n’avais pas envie de boire un café. Il m’aurait fallu boire un Perrier ou truc comme ça, ce qui aurait nuit à mon image de marque.

Comme je suis lu par un tas de gonzesses (et qu’il serait idiot, pour un billet de fin de mois, de ne pasfaire un billet avec plein de liens), je vais raconter ce que j’ai acheté pour ce moment historique : ma première visite à Okabé. J’espère que le patron de Okabé va être content (j’espère que je ne me suis pas planté dans les liens et surtout que je n’ai oublié personne, à la lecture d’une URL, ce n’est pas facile de savoir à « quel sexe » on a affaire).

Ainsi donc, j’avais acheté 6 articles. 3 cravates à chier, un drap de dessous, une housse de couette et une taie de traversin.

Tout s’explique.

D’une part, j’étais arrivé au bout de mon stock de cravates à chier mettable. Il me reste bien des cravates à chier mais elles ne sont pas mettables car elles sont tâchées. J’ai horreur de faire nettoyer des cravates : payer 5 euros pour laver un truc qui en vaut 20 mais ne devrait en valoir que 10 me débecte. Je ne suis pas rapiat, pour autant. C’est une question de principe. Par contre, j’ai une réputation de blogueur zinfluent gros frisé avec une cravate à chier à entretenir. J’ai donc acheté trois nouvelles cravates à chier.

D’autre part, j’ai l’habitude de laver mes draps « dans la journée », le week-end. Ca permet de faire une rotation sur un seul jeu et d’éviter le pénible pliage préambule au rangement qui nécessiterait presque un repassage pour éviter de prendre de la place dans l’armoire alors que les machins seront à nouveau froissés dès la première nuit passée dedans. Donc, avant de sortir, le matin, j’enlève les draps et les mets dans la « machine à laver séchante » dont au sujet de laquelle je vous ai déjà parlé. Et hop ! Avant de faire ma sieste, je remets les draps secs tous chauds sur mon lit. C’est le bonheur.

Mais le bonheur a des limites. Il y a trois semaines, j’avais oublié de régler le séchage, comme un con. Pour la sieste, donc, j’ai du prendre des draps dans l’armoire : misère ! J’avais oublié qu’il ne me restait plus qu’un jeu mais dans une espèce de matière synthétique à laquelle je suis à moitié allergique.

Quand j’étais petit, j’étais allergique au plastique. Du coup, quand j’allais aux toilettes, il fallait que je fasse gaffe sinon je choppais plein de boutons sur les fesses. Mais on s’égare : je ne vais pas mettre une photo de mes fesses dans le blog.

Maintenant, je suis moins allergique et si j’ai parfois des boutons sur les fesses, c’est pour des raisons qui m’échappent. Mais il reste cette paire de draps. Je ne sais pas pourquoi. Du coup, une semaine après, j’avais un tas de boutons sur les jambes mais pas sur les fesses, ne dormant pas à poil. J'aurais du acheter des draps auparavant, mais on ne peut pas penser à tout non plus hein ! J'avais oublié que j'avais troué la paire précédente.

Ne voulant pas reprendre le risque, j’ai donc décidé d’acheter des draps neufs ce qui ne ruinera pas mon porte monnaie. Avec les cravates à chier, j’en avais pour 115,43 euros. Cette somme est aisément explicable. Tous les produits finissent par 9€90, visiblement, dans ce magasin. S’ils avaient fini par 0€00, ça aurait été moins bon pour l’apprentissage du calcul mental par nos citoyens mais ça aurait été plus pratique pour estimer précisément le prix des courses. Et les sacs Leclerc qui s’appellent autrement chez Auchan coûtent trois centimes. Je ne vois pas l’intérêt. Je vais en acheter plein : c’est moins cher que les sacs poubelles.

Mais ils ne sont pas très solides. J’ai écorné le mien avec l’emballage de la housse de couette. Il a donc fallu que je porte mes courses dans mes bras. Du coup, j’ai fait une pause à l’Aéro.

Je vous raconterai le reste de la visite ultérieurement. Faites y moi penser. Je pourrais en faire une semaine de blogage.



23 commentaires:

  1. Si tu achètes des cravates à chier, c'est pas sur les fesses que tu devrais avoir des boutons mais au col;)

    RépondreSupprimer
  2. et Jacques, l'ambassadeur, tu n'en dis rien?

    RépondreSupprimer
  3. Tu fais un billet sur un centre commerciale, mieux un supermarché et tu penses à tes copines... mouais, c'est pas un peu sexiste comme intuition !!! (:-)

    RépondreSupprimer
  4. « j’en avais pour 115,43 euros » :

    Capitaliste ! salaud ! Exploiteur du pauv' monde ! Ça m'débecte, les richards comme vous, qui relèvent leur tête arrogante depuis que Sarkozy a rétabli la dictature française !

    RépondreSupprimer
  5. Tu as de quoi dormir et t'habiller, c'est déjà pas mal.

    RépondreSupprimer
  6. Fais toi offrir tes cravates et tes draps par tes copines bloggeuses, en période de crise, c'est toujours bon à prendre -))Non, je déconne!(mdr)Pas très érotique un centre commerciale!hum, tu aurais bien besoin d'un peu de charme féminin pour gérer tout cela, enfin moi ce que j'en dis!J'aime bien ta façon de raconter ton quotidien.

    RépondreSupprimer
  7. Il est extra cet article,
    de ton magasin... gratos en plus...
    on ne paye pas à la sortie... en tout cas je n'ai pas vu de caissière, ni de vigile à la sortie...
    J'ai dégusté chaque mot... sans interruption aucune pour la pause
    apéro...
    Les cravates à chier tu ne les recycles pas ???
    Je rigole de la réflexion de Yann
    parce que au fond, les boutons cela se boutonne non, ça s'enfile dans des boutonnières ??? enfin je crois, voilà que je ne suis plus sûre de rien...
    Alors du coup, t'as acheté des draps en quoi ??? en soie, pas en satin j'espère, ça glisse cette matière, tu te retrouves dans le bas du lit avant même d'y avoir pensé... merci de m'avoir fait rire

    RépondreSupprimer
  8. Tu nous épargnes la photo de tes fesses boutonnées, je t'en remercie ! :-)))
    C'est vrai que pour l'entrée, Auchan aurait pu y penser, il va falloir refaire des travaux et dare-dare !
    :-))

    RépondreSupprimer
  9. Yann,

    Vu sous cet angle !

    Olivier,

    Je ne l'ai pas vu depuis.

    Osem,

    Oui...

    Didier,

    C'est de la faute à qui si je suis obligé, maintenant, de porter des cravates à chier ?

    Madame Kevin,

    Oui, c'est mieux que rien...

    NR,

    Ce n'est pas "mon quotidien", justement ! C'est pour ça que je le raconte.

    Jeffanne,

    En coton... Attend un peu pour avoir la suite...

    Homer,

    Oui, t'as vu ça, hein !

    Poireau,

    Quoi ? Qu'as-tu contre mes fesses ?

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas : rien contre tes fesses, mais s'il te plait, uniquement après le petit déjeuner ! :-))

    RépondreSupprimer
  11. A cause des morceaux de chocolat.

    RépondreSupprimer
  12. t'es petit maintenant? d'habitude tu dis que t'es gros

    RépondreSupprimer
  13. Mais c'est ubeeeeer-fasheuuuuune !!
    Je pense que le Auchan Okabi va bientôt passer dans Vogue. Avec une visite d'Anna Wintour.

    RépondreSupprimer
  14. Disons qu'il est de taille modeste et qu'il accuse une légère surcharge pondérale. Par contre, pour les cravates, c'est vrai !

    RépondreSupprimer
  15. Emanu,

    Ben ouais, j'suis vachement fier !

    Olivier,

    Bon, n'en rajoute pas !

    RépondreSupprimer
  16. T'es grave. Tu veux que je t'emmène faire les magasins, on te choisira des jolis cravates, pour une blinde :)

    RépondreSupprimer
  17. Non. Je choisis mes cravates à chier moi-même.

    RépondreSupprimer
  18. je dis ça, je dis rien ....
    mais la percale est plus sensuelle
    que le coton... à essayer... quoique que tu aies dit que tu ne dormais pas
    "nu comme un ver !!!!"

    RépondreSupprimer
  19. La percale : excellente aussi pour parer aux allergies de tout poil...
    quand même un détail qui a son importance, non !!!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !