15 mars 2010

Si tu vas à Solférino

Je voulais, dans ce blog, faire un billet rigolo à propos de ma visite à Solférino, hier. Peut-être aurais-je la force de le faire, demain matin, mais savoir les copains socialistes de Loudéac dans la peine me retient vaguement.

Pourtant, il y a aurait à dire, les contrôles à l’entrée, les vigiles, l’ambiance réfrigérée jusqu’aux premières annonces de résultats, les estimations qu’on reçoit en avant première mais qu’on a déjà vues dans twitter, David Assouline qui nous filme avec son portable, Arnaud Montebourg qui traverse la cour en essayant de ne pas être reconnu, une petite dame avec qui vous discutez en vous disant bien que vous la connaissez (Marie-Noëlle Lienemann), Martine Aubry qui traverse pour aller faire son discours puis les caméramans qui vous empêchent de l’approcher, le buffet inaccessible, les émissions de télés inaudibles, le SMS de Tonnégrande : « A la télé, j’ai vu un gros à Solférino »…

Ce matin, en venant au boulot, je me suis demandé si des collègues m’auraient reconnu !

Même pas.





5 commentaires:

  1. Ah ben on va peut-être finir par savoir sur quelle chaîne il était ce gros ! il se rappelle Tonnegrande ?

    RépondreSupprimer
  2. Gaël,
    c'est le gros qui enchaîné au comptoir

    RépondreSupprimer
  3. Je me demandais justement quelle était la proximité réelle entre les dirigeants du PS et les personnes venues à Solférino !
    :-))

    [Je n'ai pas regardé une seule image de la soirée électorale dis donc ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  4. Tu as fait un reportage photos, au moins?

    RépondreSupprimer
  5. Gaël,

    Je ne sais pas !

    Le Coucou,

    Oui, mais il est raté.

    Tonnégrande,

    Ta gueule.

    Poireau,

    Les cadres du PS étaient dans leurs circonscriptions ou à la télé !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !