03 août 2010

En route pour Gant

Réveillé très tôt à cause de la tonne d'aliments que m'avaient fait ingurgité Poireau et Madame, je décide d'aller à Gant. J'arrive donc à la gare de Bruxelles Central et acheté un aller-retour au guichet, la borne étant réservée aux cartes bancaires local. En plus, c'est moins cher au guichet. Les Belges n'ont rien compris la suppression du personnel et c'est tant mieux.

Le premier train pour Gant était dans vingt minutes. Je fais alors ce qu'il y avait de mieux à faire : j'attends.

Je prends le train et arrivé avant la gare de Bruxelles Midi, le contrôleur dit "les voyageurs pour Gant sont invités à descendre".

Bon.

Il était à la porte du wagon. Je lui demande "Ce n'est pas le train pour Gant ?" il me répond : "Si ! Mais c'est mieux de prendre l'autre, celui pour Ostende, une fous, il est plus rapide.". Ah ! Pour aller à Gant, il ne faut pas prendre le train pour Gant. Vive la Belgique.

Le contrôleur, sympa, me dit que le train était dans une dizaine de minutes, voie 14 ou 15.

Il était dans 3 minutes voie 10. J'y monte un tas de gens attendaient. La voix dans le haut parleur annonce "finalement le train arrive voie 9, au bout du quai".

Tout le monde se précipite. Moi aussi. Je monte.

Quelques instants plus tard, nous étions de retour à la gare de Bruxelles Central.

J'avais déjà perdu 30 minutes.

Je regarde les panneaux. Prochain train pour Gant dans cinq minutes, voie 4. J'y vais.

Finalement, le haut parleur : "Finalement ça sera voix 6"

J'y vais, comme quelque touristes.

Gant est bien affiché. Je monte.

Si j'arrive ailleurs, vous aurez droit à un nouveau billet.


-- Post From My iPhone

16 commentaires:

  1. GAND ! Avec un d au bout...

    Bon, je vais lire maintenant.

    RépondreSupprimer
  2. Tu seras propre (un gant de toilette... je ne suis pas drôle, je sors)

    Essaie d'aller à Affligen, à Leffe et à Grinbergen (route de Bruges en sortant de Bruxelles). Il parait qu'il y a des sources mousseuses

    RépondreSupprimer
  3. Didier Goux : il aura confondu avec Dupont ! :-))

    [Je n'ai pas encore testé personnellement, la SNCB ça a l'air drôle! Je vais y goûter juste pour ça ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  4. qui c'est qui critique la SNCF ? tu auras toujours visité la gare ! c'est déjà pas mal ! bonnes vacances nicolas

    RépondreSupprimer
  5. Ca ressemble sérieusement à ... une histoire Belge !!!

    RépondreSupprimer
  6. Et .... Vous irez en boite à Gand ?

    RépondreSupprimer
  7. si tu nous dit Gant/d mais que tu ne nous dis pas Goùx, comment veux-tu qu'on sache où tu vas ?

    RépondreSupprimer
  8. @Didier Goux : vous mettez le doigt dessus sans en mettre (de gant), du coup le gros passe pour un gland, d'un simple coup d'L.

    RépondreSupprimer
  9. Finalement, il a bien fait de se vautrer, le Gros : ça inspire tout le monde...

    RépondreSupprimer
  10. Heureusement il sera pardonné beaucoup à celui qui "Post From My iPhone". Sinon, comme histoire belge, c'est bon. :-))

    RépondreSupprimer
  11. Il a peut-être une excuse, en flamand, c'est Gent.

    RépondreSupprimer
  12. Didier,

    Je sais, je "m'explique" dans mon dernier billet (si tant est qu'on puisse excuser une telle connerie).

    Les autres,

    Bonjour et merci !

    RépondreSupprimer
  13. Les trains belges sont régis par la plus haute fantaisie.

    Je me souviens d'une longue soirée d'angoisse à attendre mon fils à la gare de Bruxelles. Le retard du train qui venait de Rotterdam était genre une heure et demie, sans être annoncé nulle part. Les employés de la gare semblaient tous frappés de mutisme ou de surdité profonde....Bon, finalement fiston est arrivé et tout est bien qui finit bien.
    Moralité, avant de critiquer la SNCF, aller faire un petit tour en Belgique.

    RépondreSupprimer
  14. Fleur,

    Hier, j'étais à la gare de Tours... Les trains belges n'ont rien à envier aux nôtres...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !