11 août 2010

Soirées TupperGode


A l’instar de ce qui se faisait pour les soirées Tupperware, des soirées Tuppergode sont organisées chez les ménagères pour vendre « des huiles de massage, des lubrifiants comestibles ou chauffants, des objets de plaisir pour les femmes ou pour les hommes ».

« Pendant ce temps, dans le salon familial, toutes reconnaissent être curieuses et trouver dans ces soirées "tuppergode", qui ont le vent en poupe, une ambiance amicale qui tranche avec celle des boutiques traditionnelles. »

Des soirées organisées à la seule intention des hommes sont aussi dans les tuyaux mais les présentations durent moins longtemps.

20 commentaires:

  1. Çà doit être carrément mieux que les après-midi boites en plastoc! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah mais ce n'est pas du tout nouveau, ça ! Il y a du reste plusieurs années que je me dis que ça mériterait bien un Brigade mondaine...

    RépondreSupprimer
  3. mais c'est quoi ça ? euh... et pourquoi la demoiselle elle est habillée en collégienne d'école privée ? Nan, moi je préfère les soirées bistro on line ;-)))

    RépondreSupprimer
  4. mike hammer papatam andropov12 août, 2010 08:53

    Ma mère a été quelque temps animatrice tupperware,ça cachait un truc, j'en suis sûr maintenant...

    RépondreSupprimer
  5. El Camino,

    Surtout les démonstrations...

    Didier,

    Au boulot !

    Lucia,

    Moi aussi.

    MHPA,

    Un mythe s'effondre...

    RépondreSupprimer
  6. Arf...je croyais que tu nous annonçais la prochaine soirée du KB...

    :)

    RépondreSupprimer
  7. Oh ! Merde ! J'ai oublié de le faire.

    RépondreSupprimer
  8. "Ah mais ce n'est pas du tout nouveau, ça !" Didier Goux a entièrement raison c'est du réchauffé ton scoop ! Et en plus c'est rien que pour plaire aux garçons que les filles vont à ces réunions ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Et voila ! C'est de notre faute.

    RépondreSupprimer
  10. @Marie : je doute fort que les petits canards soient uniquement vendus pour le seul plaisir des hommes. C'est de lhypocrisie;-)

    RépondreSupprimer
  11. D'autant que je ne pense pas éprouver beaucoup de plaisir en m'enfonçant un canard dans le cul.

    Faudrait que j'essaie. Pas aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  12. Les quelques "jouets" que j'ai chez moi, je les ai acheté chez Sonia Rykiel avec mon mari de l'époque, et sur le net... Je me vois guère assister à ce genre de réunions bizarrement !

    RépondreSupprimer
  13. C'est Gaël qui va être content de faire partie de tes " copines" !!!

    Et sinon c'est quand la prochaine soirée tupperGode chez toi ?

    RépondreSupprimer
  14. Tu vas rire, mais on m'a proposé de venir voir à quoi ça ressemblait. J'ai pourtant pas de cheveux longs... Ça doit être à cause de ma poitrine, alors?
    C'était suite à la rencontre des gérantes d'un sexy shop à Arras, on a sympathisé, et elles m'ont prévenu de ces soirées. J'ai pas demandé s'il y avait des essayages.

    RépondreSupprimer
  15. Homer,

    Dans le rôle du godemiché ?

    Béa,

    ValLeNain, Gularu et Homer aussi.

    Océane,

    Tu as acheté ton mari chez Sonia Rykiel ?

    RépondreSupprimer
  16. bien triste époque où les femmes sont obligées de se réunir dans des confréries secrètes pour acquérir des jouets pour pallier à votre inefficacité mécanique, messieurs ;-)
    @nicolas,ton billet annonce-t-il une vente privée pour le prochain KDB ? j'ai quand même du mal à t'imaginer en démonstrateur de canard tremblotants :-)

    RépondreSupprimer
  17. Heu ! Assieds toi sur un tabouret au comptoir et écarte les cuisse...

    RépondreSupprimer
  18. Quoi ? Ya une soirée tuppergode à la Comète ? C'est quand ? ;-)

    RépondreSupprimer
  19. Ça facilite la pénétration commerciale quand le vendeur s'introduit directement dans ton salon !
    :-)

    RépondreSupprimer
  20. Polluxe,

    C'était hier.

    Poireau,

    Pour la vente, faut faire de l'entrisme.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !