07 août 2011

Faut-il que je les aime !

Me voila à Douai. Je ne sais pas ce que fous là, mais j'y suis. Il y a une espèce de beffroi visible par la fenêtre mais bruyant comme si on avait obligé Didier Goux à  parler de politique économique.

Et cet andouille de Jim me file son PC en exigeant que je fasse un billet de blog...

Putain de connard de befroi qui fait du bruit comme une provinciale vierge venant postuler comme serveuse à la Comète.

6 commentaires:

  1. Ah Douai ! Souvenir de mes premières cuites au lycée de Wagnonville ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Cette photo est flippante, on dirait des extras-terrestres.

    RépondreSupprimer
  3. Suite au post de Romain Blachier, il me semble qu'à Douai il y avait quelqu'un qu'on appelait "l'étrangleur".
    Attention Nicolas, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit.

    En tous cas, bonnes vacances !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !