05 août 2011

Tu pars où en vacances ?

« Tu pars où en vacances ? » : telle est la question rituelle qu’on nous pose en cette période, notamment au bureau. Je n’en sais rien. Je sais que je suis en vacances pour trois semaines à partir de ce soir. Outre le fait que je me demande bien ce qu’ils en ont à cirer de savoir où je vais, à part la sympathique, le fait que les gens assimilent les vacances à un départ m’a toujours amusé.

Ils sont donc si mal dans leur pavillon de banlieue ? Ils vont se précipiter dès le samedi, premier jour de vacances, de décamper de chez eux pour mieux « profiter des vacances », ne se rendant pas compte qu’ils vont surtout profiter des bouchons, des gaz d’échappement, des mômes qui vont brailler dans la caisse ?

Pourtant, ils sont fiers de leur pavillon de banlieue, acheté à crédit sur 25 ans. Ils sont contents… Ils ne mettent que 55 minutes pour aller au boulot le matin et peuvent organiser trois barbecues par an avec les voisins car ils n’ont plus le temps d’avoir une autre vie sociale. Et dès qu’ils sont libres, ils fuient, comme s’ils haïssaient leur quotidien.

Une collègue me demandait mercredi matin : « Et à l’étranger, tu vas souvent à l’étranger ? » Elle était tellement dépitée par ma réponse négative que j’ai évité d’être grossier. Je lui ai dit que j’allais tous les ans dans tous les coins de France, que je visitais un peu tout, … Je lui ai parlé de certaines régions qu’elle ne connaissait même pas...

Moi, j’aime bien me faire inviter, pour deux ou trois jours, pour voire des gens que je ne vois pas assez, dans des coins que je ne connais pas. J’ai failli succomber à l’invitation de CC. Je ne connais pas Montbéliard. Je suis allé une fois à Belfort, en faisant l’aller-retour dans la journée pour amener la mère d’un pote qui débarquait d’Algérie pour la première fois de sa vie et allait passer une semaine dans la famille. C’est tout. L’an prochain, peut-être…

Je comprends que les gens partent. Pendant les vacances, ils ont le temps ! Mercredi prochain, je vais à Lyon, voir Trub, Minijupe, Romain, LittleCelt et peut-être Bembelly et Marco. On a pris rendez-vous à l’avance parce que ce n’est pas facile de réunir tout le monde, sinon, j’ai plutôt tendance à improviser… Toujours est-il que si j’avais été en déplacement professionnel à Lyon, je les aurais appelés pour organiser la même soirée.

En fait, si je pouvais voyager pour le boulot et voir les potes, je resterais à Bicêtre pendant les vacances… Je comprends les gens qui partent, pendant leurs vacances. Je comprends aussi beaucoup ceux qui veulent partir mais ne peuvent pas. C’est juste l’expression « Partir en vacances » qui m’énerve… « Tu as quelque chose de prévu pour tes vacances ? » me paraitrait une meilleure question…

Bien que je me demande ce que les gens en ont à cirer de ce que je fais pendant mes vacances.

Est-ce que je raconte dans mon blog ce que je fais pendant mes vacances ?

Oui. Ah bon ! Mais c’est pour le plaisir d’écrire.

Ce soir, j’ai rendez vous avec Tonnégrande à la Comète. Elles commencent bien, ces vacances ! Ca fait une semaine que je n’ai pas vu ce zigoto. Ensuite, nous irons à l’Amandine qui ferme ce soir pour quinze jours. Il y a forcément quelques futs de bière en perce qu’il serait malvenu de laisser éventer.

Demain midi, j’ai rendez-vous avec Corinne et sa mère à l’Aéro, sauf si elles sont parties à la campagne, ce qu’elles doivent me confirmer ce soir. J’ai une organisation de vacances particulièrement méthodique. Ensuite, j’ai aussi rendez-vous avec Tonnégrande à la Comète.

Demain soir, je ne sais pas. Mais je ne sais pas par quel miracle, je ne serais pas à la Comète.

Dimanche midi, pareil.

Dimanche après-midi, je vais à Douai, chez Jim, jusqu’à mardi matin. Parce que ça me fait plaisir de les voir, avec Emilie, et je suppose qu’ils me le rendent bien. Je ne suis jamais allé à Douais, sauf une fois, en coup de vent. Peut-être verrais-je des blogueurs nordistes ? Je ne sais pas. Il faudrait que je les contacte…

Mardi soir, je vais à la Comète. Mercredi, je vais à Lyon. Ensuite, je ne sais pas. Je pense que comme chaque année, je vais aller voir mes copains au Canton. J’ai promis à Gabale de passer le voir en Lozère. Je suis bien capable de me dégonfler (la mort du Coucou a perturbé mes plans de vacances). Ensuite, j’irai chez FalconHill, voir le petit dernier. Et premier, d’ailleurs.

Il faut également que j’aille faire une virée en Belgique, chez Poireau. Deux ou trois jours. Je n’ai pas réussi à y aller après mon passage à Douai. De toute manière, je suppose qu’il faut moins de temps pour aller en TGV de Paris à Bruxelles que de Douai à Bruxelles.

Ensuite, je vais probablement passer quelques jours vers Le Mans, chez Martine et Jean, anciens patrons de la Comète, avant d’aller à La Rochelle, chez ma sœur… pendant l’université du PS où je suis invité.

Et dimanche 28 au soir, je serais probablement à l’Aéro, la Comète étant fermée le dimanche soir…

Que voulez-vous que je réponde à « Tu pars où pendant tes vacances ? » ?

23 commentaires:

  1. ça m'a l'air déjà copieux comme programme ! ... l'amitié y tient une grande place et ça n'a pas de prix, ça, mon bon monsieur !!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est le centre de mes vacances !

    RépondreSupprimer
  3. Tu seras le bienvenu. (tiens moi juste au courant de la période : nous avons prévu de partir un peu amener le petit respirer l'air du Forez, de l'Auvergne et des vaches, que je cale mon départ, ou retour, en fonction du tien).

    Sinon repose toi bien. Et profites.

    RépondreSupprimer
  4. Merci ! (je te préviens d'ici mardi ou mercredi)

    RépondreSupprimer
  5. Tu as bien raison. Je vois pas d'autre manière de faire, moi ! D'ailleurs je viens de passer un mois à ne pas partir. Pire, j'ai glandé devant un ordi des journées entières (en profitant de la piscine municipale de temps en temps, entre deux incidents techniques faute de personnel).

    Dans le genre injonction au loisir, ya aussi ça : "faut profiter de Parrrrris". Bof ! Je pense comme toi, les vacances c'est glandouiller à loisir et voir enfin les potes. Là je m'apprête à zoner dans l'Allier et la Loire, à vélo, pour voir des gens dispersés dans des coins. J'y ai plus du tout de pied à terre (mon père vend sa maison) mais qui sait, je croiserai ptet FalconHill qui apparemment sera dans le coin !

    Profite bien, ne rien faire (= faire plein de trucs mais qu'on peut pas monter en diaporama après) c'est ce qu'il y a de mieux !

    RépondreSupprimer
  6. Merci ! Et oui, les vacances c'est aussi ne rien faire...

    RépondreSupprimer
  7. Difficile de le voir Falcon; j'étais tout près pendant un mois et rien ...mais ptit faucon est trop petit pour voir des spectacles !
    :)
    Sinon, tout à fait d'accord.
    Moi, quand on me pose la question je réponds : je vais à Montreuil...parce que c'est vrai en plus !
    :)

    RépondreSupprimer
  8. Son église, son tabac, son carrefour, ses nouvelles constructions de verre ... "sa" maire !
    :)
    J'aime beaucoup ! Et ça change de chez moi !

    RépondreSupprimer
  9. Ca fait longtemps que je ne suis pas allé, tiens ! J'y trainais "souvent" il y a sept ou huit ans.

    RépondreSupprimer
  10. En ce moment, il vaut mieux venir sur ma terasse pour me voir le soir (surtout que GIldan, tu y as été invité).

    Pas de festival ou de féria pour moi cette année

    RépondreSupprimer
  11. Punaise ! la première partie de ce billet, on la croirait de moi ! vous devenez vraiment un vieux réac grincheux, faites un peu attention : ça va finir par se voir…

    Sinon, en ce qui me concerne, pas de changement dans la règle d'or : ne JAMAIS prendre de vacances en même temps que les autres cons. Surtout quand il s'agit de cons cousus d'enfants, ce qui est généralement le cas en cette saison maudite.

    RépondreSupprimer
  12. Didier,

    C'est pour qu'on ne nous confonde pas que j'ai raconté l'anecdote sur la mère d'un pote algérien que j'ai aidée.

    RépondreSupprimer
  13. L'année prochaine, alors ! Bonnes vacances !
    ;)

    RépondreSupprimer
  14. @Falcon
    Je sais bien ! Mais je bossais moi, monsieur !
    :)
    ...
    Et puis il n'y a pas eu beaucoup de journées de chaleur...sinon, j'aurais bien voulu profiter de la piscine !
    L'année prochaine peut être !
    :)

    RépondreSupprimer
  15. Tu n'étais pas supposé venir visiter le Plessis-Hébert ?

    RépondreSupprimer
  16. Mais si, mais je n'ai pas tout mis. Je dois aussi aller voir les Castor et j'envisage de faire un passage par Loudéac...

    RépondreSupprimer
  17. Ça me rassure, je ne suis pas tout seul à être énervé par cette vision des vacances...Si pour moi, les congés payés restent une des plus grandes conquêtes sociales du XXè siècle, il faut bien reconnaître que plus de moitié des français, toutes catégories confondues, n'ont plus les moyens de "partir" en vacances...
    Il faut bien reconnaître aussi que la seule vision des congés qui est véhiculée par les médias, c'est celle qui s'appuie sur le concept de "partir"...Il n'y a qu'à voir chaque année les unes des 2O h, à l'époque des "grandes migrations"
    Les juillettistes qui reviennent, les aoûtiens qui partent, les bouchons monstres sur les routes...C'est comme si toute la France était sur la route... Alors que dans nos contrées reculées (je n'utilise pas le mot "province" car c'est un mot qui m'énerve aussi), tout le monde s'en tape de cette vision parisianiste des choses.
    Bien sûr que les congés payés sont un synonyme de liberté : plus d'horaires, plus de lien de "subordination" avec l'employeur, la faculté d'aller et venir suivant son humeur, la faculté de ne rien faire...
    Je suis bien content d'être en retraite depuis plus de 3 ans, car je suis en vacances tous les jours...Et pourtant on me pose toujours cette question " Et toi, tu pars où pendant les vacances ?"

    RépondreSupprimer
  18. J'ai eu le droit cette année à cette question aussi sur les vacances à l'étranger. Qu'est ce que cela peut bien leur faire ? j'aime bien les routes de nos campagnes. c'est comme si je demandais si le taulier gardait sa cravate en vacances, il fait ce qu'il veut et bien mes congés c'est pareil.

    RépondreSupprimer
  19. Si je me casse pas la gueule de cheval ce soir, j'ai rien de prévu à priori ;-)

    RépondreSupprimer
  20. CC,

    Merci !

    Kalondour,

    Vive la retraite !

    David,

    On est d'accord.

    Homer,

    Tu vis dangereusement.

    RépondreSupprimer
  21. La routine ! Et encore j'en ai omis deux ou trois.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !