04 juin 2008

C'est con une date

Dans le prochain billet, je vais citer une date : le 29 octobre 1996. C’est la date depuis laquelle je suis client régulier à la Comète.

Des âmes bien intentionnées pourraient se demander : « Mais pourquoi il se rappelle la date, ce con-là ? ». Ils ont raison. Déjà que j’ai oublié d’acheter une carte pour l’anniversaire de mon neveu qui est demain. Peut-être d’ailleurs que je vais oublier les anniversaires de Franssoit, de Poireau et de Filaplomb qui tombent le 7 juin, si ma mémoire est bonne.

En fait, la date dont je me rappelle est le 28 octobre 1996.

Mon arrêt de travail de 15 jours finissait ce jour-là.

J’avais envoyé mon arrêt à la sécu du Kremlin-Bicêtre alors que je n’avais pas déclaré mon changement d’adresse, mon dossier était toujours à Loudéac. La sécu me retourne donc un courrier pour me signaler qu’ils ne me connaissaient pas.

J’envoie un courrier à Loudéac et au Kremlin-Bicêtre. Parallèlement, la sécu du KB me retourne mon arrêt de travail en me disant de l’envoyer à la sécu où j’étais déclaré. Je l’envoie donc à Loudéac… qui entre temps avait transféré mon dossier à Bicêtre qui a bien entendu renvoyé mon dossier à Loudéac puisque je venais de leur envoyer un courrier comme quoi j’étais à Loudéac.

Ainsi passe le temps. Avec la sécu, on a six mois pour rétablir une situation… et le dossier à tourné six mois entre le 22 et le 94… et la date du 28 avril 1997 a été dépassée sans que je puisse récupérer mes quinze jours de salaires perdus.

C’est con, une date (en fait j’avais raconté ça dans l’autre billet, mais il s’est retrouvé trop long).

12 commentaires:

  1. P'tain, les boules !
    (et tu crois que c'est ce genre de bévue qui va nous faire compatir et excuser ta dépendance au demi?)

    RépondreSupprimer
  2. Tu ferais mieux de pas raconter de connerie. Je viens de parler de toi dans le dernier billet.

    RépondreSupprimer
  3. et donc tu es allé noyer ton chagrin le lendemain ? euh non rencontrer des gens pour te remonter le moral ?

    RépondreSupprimer
  4. La suite est parue. Bordel ! Laissez moi cinq minutes entre deux diffusions de billets. J'ai une mise en page à assurer.

    RépondreSupprimer
  5. Curieux que personne n'aie encore parlé de laisser le choix dans la date.
    Bon, OK, je sors.

    RépondreSupprimer
  6. Y en a qui sont vernis avec une telle date, le fameux chiffre 7, et pis c'est délicieux les dattes ;-)

    RépondreSupprimer
  7. ah OK, je vois mieux qui est cet anonyme M de ce matin...

    RépondreSupprimer
  8. Ant,

    C'est parce qu'il fait beau et chaud.

    M.,

    Vive les dates.

    Gaël,

    Oui.

    RépondreSupprimer
  9. Tu es fou de perturber ainsi le fonctionnement de la sécu et de rendre cinglés les tranquilles employés. Ils ont du s'arracher les cheveux !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  10. J'ai des amis qui ont bien fait chier l'administration aussi. Elle s'appelle Dominique B. Lui s'appelle Dominique H. Ils se sont marier... Je les soupçonne d'avoir fait exprès... Ce qui, mauvaise comme je suis m'a bien fait rire!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !