20 décembre 2009

Ca chauffe à Bicêtre

Je ne suis pas frileux (mais toujours enrhumé) mais, vendredi soir, je suis rentré de bonne heure à la maison et me suis mis devant le PC pour twiter : je grelottais. Je me décide donc à consulter mon thermomètre : 12,5° ! Cette température serait aimable pour un Côtes-du-rhône mais pas pour un être humain.

Mon appartement est parfaitement isolé et je n’avais pas eu froid auparavant, je n’avais donc pas allumé le chauffage. Vendredi soir, je décide de ne pas le mettre : il aurait fallu des heures pour gagner quelques degrés et je devais partir pour la Bretagne samedi matin.

Ainsi, samedi matin, j’ai mis un pantalon et une veste pour survivre et je me suis cassé de bonne heure (voir mon billet). Revenant à la maison vers 10 heures, j’ai gardé le manteau pour bloguer et j’ai allumé le chauffage dans le séjour quand j’ai compris que je ne pourrai pas rentrer en Bretagne, vers 11 heures.

A 15 heures, après la sieste, il faisait toujours 12,5. J’ai consulté un deuxième thermomètre qui m’a confirmé ça. J’ai donc mis tous les chauffages à fond dans l’appartement. A 23 heures, quand je suis rentré, il faisait 16°. A 6h30 ce matin, premier réveil, premier blogage : 17,5. A l’heure où je vous parle : 18,5. Et j’ai réellement trop chaud.

Je vais tout couper et prendre la route.

On mène une vie trépidante.



4 commentaires:

  1. Vous avez trop chaud à 18°5, vous ? Purée ! nous on maintient tout à 20 voire 21 !

    Bon courage pour la route, cela dit...

    RépondreSupprimer
  2. Didier,

    Merci.

    Oui, j'ai trop chaud, ça a toujours été comme ça avec cet appartement. D'où l'acquisition d'un deuxième thermomètre.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis frileux aussi mais 18°5, ça me va bien, en général. J'ai moi aussi une vie extraordianire !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !