05 décembre 2009

Emmerdement maximum du samedi matin

Ca y est ! Me voila tout énervé ! Je viens de raccrocher au nez à une espèce de connasse, je n’avais jamais vu ça.

Déjà, elle m’appelle à 10 heures du matin, un samedi. Heureusement, je suis un blogueur matinal. Je venais de faire mes trois billets matinaux et allait vers la douche. « Drrrinnnng ».

Moi : « Allo ! »

Moi : « Oui, allo ! ».

Elle : « Oui bonjour monsieur, nous réalisons une enquête sur les connaissances en placements financiers des gens, est-ce que vous voulez répondre aux questions, ça ne prendra que 2 minutes et demie ».

Moi : « Bon d’accord ».

Effectivement, c’était court… Et les questions insipides, juste pour savoir si j'étais dans leur coeur de clientèle. J'y étais.


A la fin, elle : « Merci monsieur, vous avez 17 sur 20 en connaissance des machins financiers, nous débutons une campagne d’information la semaine prochaine, vous demeurez toujours 8,.. » « Oui » « Vous préférez un rendez-vous le soir ou le matin ? » « Mais, je ne veux pas de rendez-vous ? » « Bon, disons 19h30, vous avez un digicode ? » « Mais je ne veux pas de rendez-vous » « Bon, ben 20h00 » « Mais je vous dit que je ne veux pas de rendez-vous ! » « Vous pouvez me dire pourquoi vous ne voulez pas de rendez-vous ? » « Parce que je n’en ai rien à cirer de vos consultants en placements financiers ! » « Bon, allez 20h30 » « Mais bordel de merde, je ne veux pas de rendez-vous » « Mais pourquoi vous ne voulez pas de rendez-vous, enfin ? » « Parce que je bosse, je rentre tard, j’ai une vie privée, quoi ! » « Ecoutez, ça sera court, bon on dit 20h30, pourquoi refuseriez-vous, allez ? » « Mais bordel de merde, après le boulot, il faut que j’aille faire mes courses – j’allais pas lui dire que je vais au bistro – que je me fasse à manger, je n’ai pas du tout envie qu’un consultant à la con – je n’allais pas lui dire, non plus, que j’avais été consultant pendant une vingtaine d’années – me casse les couilles pendant ce  temps-là ! » « Mais ne vous énervez pas, monsieur. Bon, ben c’est noté, alors, 20h30 » « Non, allez vous faire foutre, merci quand même, au revoir ».

Clic.

Généralement, pour les dialogues, je brode un peu quand je rédige un billet, je rajoute des gros mots, des expressions, … La, c’est à peu près authentique (je n’ai évidemment pas tout noté) sauf que… j’ai allégé pour rester crédible. Véridique. Même les gros mots sont réels.



19 commentaires:

  1. *** Si tu savais comme tu me fais rire Olivier ! Je suis là devant mon écran lisant ton billet et j'éclate de rire .... !!!! :o) j'adore quand tu racontes ce qui t'arrive ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai ras le bol de ces gens qui appellent le soir chez toi pour te proposer des conseils en placement financier ou fiscaux ou je ne sais quoi...

    Et en plus ils ne t'écoutent pas quand tu leurs dit que tu t'en moques...

    Soupir...

    Bonne journée Olivi... euh Nicolas ^___^

    RépondreSupprimer
  3. FalconHill,

    Je suis rarement là le soir... C'est toujours le samedi matin qu'ils appellent.

    RépondreSupprimer
  4. Bon... tu vois tu es énervé Nicolas et moi je ne suis pas encore bien réveillée ... je pensais NICOLAS et j'ai écrit OLIVIER .. ! ;o)

    RépondreSupprimer
  5. Pendant longtemps, j'ai été sympa avec le petit personnel obligé de téléphoner à pas d'heures pour vendre tout un tas de choses dont personne ne veut (oui parce que si ça se vendait, il n'y aurait pas besoin de relancer !). Maintenant, il y a tellement d'agressions téléphoniques, avec des types de je ne sais même pas quel continent incapables de prononcer correctement mon nom ou qui, carrément, ne retrouvent pas mon patronyme lorsque je décroche, que je suis devenu un vrai salaud avec eux : je leur annonce régulièrement que le monsieur B. qu'ils cherchent est malheureusement décédé et qu'il ne pourra plus jamais répondre à leurs questions !
    :-))

    [Le plus horrible, c'est qu'ils rappellent quand même ! Ces gens n'ont aucune foi ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  6. Poireau,

    Moi aussi, j'ai été longtemps aimable (après tout, ils doivent toucher un salaire dérisoire pour un boulot de merde) et je le reste mais généralement je raccroche très vite.

    Et pour les erreurs de prononciation, j'en prends plein la gueulé. L'accent sur la deuxième lettre de mon nom n'est jamais prononcé !

    RépondreSupprimer
  7. 'gaffe, t'as un costard-cravatte qui va débouler lundi à 20h30 ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Arf,

    le plus drôle, et c'est un peu ça qui m'a retenu de raccrocher plus vite, c'est qu'elle insistait sur l'heure mais n'a jamais proposé de jour.

    Cela dit, je m'interroge encore. Comment une personne normale puisse penser qu'une autre personne normale puisse avoir envie de recevoir un démarcheur chez lui à partir de 20h30 surtout quand on connait le rythme de vie des cadres supérieurs (elle savait tout de moi suite à l'enquête) !

    RépondreSupprimer
  9. Un bon coup de sifflet d'arbitre dans les oreilles : ça soulage ! Et sans leur laisser placer un mot, bien entendu.

    RépondreSupprimer
  10. Tu es vraiment mauvais. La pauvre, elle ne fait que son boulot, quoi.. Un peu d'empathie que diable ! Pour un gauchiste, tu n'es vraiment pas très ... gauchiste.
    (moi je les envoie paître au bout de deux mots et je suis sur liste rouge, ça évite que des crétins essayent de me vendre des assurances au téléphone)

    RépondreSupprimer
  11. Z'êtes durs, tous autant que vous êtes... Moi je réponds gentiment "non, merci, bonne journée tout de même".

    La prochaine fois, je donne le numéro de la Comète en disant : "je n'ai pas le temps et je suis pauvre, mais je connais quelqu'un qui sera intéressé, téléphonez là, et insistez pour avoir Nicolas, oui, NICOLAS.

    RépondreSupprimer
  12. C'est depuis que tu t'appelles olivier que tu as changé d'avis sur Le modem?

    RépondreSupprimer
  13. T'es sur que c'était pas un troll mécanique ?

    RépondreSupprimer
  14. T'aurais dû la faire venir chez toi et en profiter pour la violer toute la nuit.
    Idem si c'était un consultant.
    Pour leur apprendre à pas faire chier les citoyens.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !