14 décembre 2009

D. Goux et des douleurs


Le type de la photo que j’ai diffusée hier n’est évidemment pas Didier Goux. C’était une farce idiote, mais, avec Mrs Clooney et Romain, nous étions pliés de rire à imaginer la manière avec laquelle Didier aurait pu décrire ce personnage.

Cheveux longs, chemise en velours avec tous les boutons fermés mais pas rentrée dans le pantalon, prenant des photos de la soirée, à l’intérieur donc, au téléobjectif, …

Ca fut une bien belle soirée et je remercie Trublyonne pour cette invitation. Elle est née le jour de Noël, comme l’autre, mais préfère fêter ça deux semaines avant pour avoir plus de cadeaux. C’est raté pour ce qui me concerne : comme je me suis décidé à la dernière minute, je n’avais pas eu le temps de prévoir un présent grotesque qu’elle aurait été obligée d’étaler sur sa cheminée.

J’avais pourtant eu une excellente idée de cadeau : du pain d’épice au citron. Ne rigolez pas, c’est très bon : un type en vend le samedi matin devant la Comète (il vend aussi du miel parfumé, sa propre production, parait-il). Mais ayant déjeuné avec Olympe, samedi, je me suis retrouvé à la bourre et j’ai foncé dans le métro en urgence. Nous allons donc dire que c’est de la faute d’Olympe si la honte m’a sauté aux oreilles quand les autres convives ont sorti leurs paquets, à la fin de la soirée…

Je voulais faire un compte rendu de la soirée mais une triste nouvelle occupe mon cerveau : le mari de Jeffanne est mort vendredi. Je ne connais pas Jeffanne autrement que par les blogs mais c’est une commentatrice fidèle. Elle a commencé à commenter doucement sur mon blog l’an dernier et de commentaires en commentaires, puis de mails en mails, l’amitié s’est installée, indéboulonnable.

En ce début de semaine douloureux, je pense bien à elle.

N.B. : je n’ai lu presque aucun billet de blog depuis mercredi dernier… Il y a des moments, comme ça, où on n’a pas la tête à ça. Mon google affiche 274 billets à lire… C’est impossible. Désolé.



12 commentaires:

  1. Je suis sincèrement désolée pour le mari de Jeffanne :-(

    RépondreSupprimer
  2. Pareil, évidemment. Elle passe chez moi aussi, parfois...

    RépondreSupprimer
  3. tu peux quand même faire un billet le gros! après la période de deuil!

    RépondreSupprimer
  4. Qu'il repose en paix...
    Entourez là bien, elle le mérite tant.

    RépondreSupprimer
  5. Romain,

    Non.

    M., Didier,

    Merci pour elle.

    RépondreSupprimer
  6. Un petit mot pour afficher ma solidarité avec JEFFANNE et sa famille.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai mis un mot sur son blog...
    P.S. Merci d'avoir conservé l'anonymat de Zazou ;-)

    RépondreSupprimer
  8. L'avatar de Trub, c'est presque la photo de la soirée d'anniversaire, non ? J'ai cru mais il n'y a rien à boire !
    :-))

    [Jeffanne essaie souvent de nous faire rire ou sourire et là, non… Je l'embrasse, évidemment !].

    RépondreSupprimer
  9. Trub,

    De rien.

    Poireau,

    Non... Et oui, Jeffanne passe toujours pour nous faire sourire. Sauf cette fois.

    RépondreSupprimer
  10. @ Nicolas.
    Merci ... pour cette amitié... c'est incroyable comme cela peut rassurer dans ces moments difficiles

    @ Nancy
    merci

    @ Didier Goux
    Merci... vraiment...
    je passe mais bien souvent en silence... les mots ne sont pas toujours spontanés pour faire un com...

    @ Romain Blachier
    merci

    @ M.
    Merci.

    @ Erice Citoyen.
    Merci... pour cette solidarité.

    @ Trub.
    Merci à nouveau.

    @ Mr Poireau
    je t'embrasse aussi.
    il me faut juste un peu de temps
    pour que le sourire redevienne spontané.

    @ Tous
    merci pour vos témoignages d'amitié et de sympathie et par vos mots qui réchauffent lorsque l'on a froid.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !