22 septembre 2010

Les incommodités du blogueur

Incommodité « féminin : État de gêne, de malaise physique ou moral, causé par une chose qui fatigue, qui importune. »

C’est Disparitus qui lance la chaîne « Les incommodités du blogueur ».






  1. Le sentiment de solitude

C’est un truc qui arrive par moment, l’impression que les billets ne prennent pas, le compteur de visites qui ne monte pas à la vitesse habituelle, le nombre de commentaires qui reste dérisoire.

C’est une des raisons qui fait que j’essaie de commenter systématiquement certains blogs, sauf des jours comme aujourd’hui où je strictement aucune intuition pour trouver une connerie apaisante.

  1. Le vide

C’est peut-être spécifique au blogueur politique mais il y a des périodes où on ne trouve systématiquement rien à dire. C’est un peu l’objet de mon billet d’hier : beaucoup de sujets d’actualité ne méritent même pas qu’on en parle et on n’a rien à dire « de plus » sur les sujets importants.

  1. L’insupportable commentateur des blogs des copains

Il ne peut pas vous voir et ne commente pas chez vous mais vous le croisez souvent sur le blog des autres. Il a un sentiment de supériorité qui vous donne la gerbe alors qu’il n’est souvent qu’un pauvre type, tout seul chez lui. Tout seul car il ne peut pas avoir d’ami, de famille, à part éventuellement une femme qui s’accroche, après 20 ans de mariage. Les enfants ont quitté la maison et viennent voir leur mère en espérant que le père sera parti quelques jours tellement il est insupportable.

Alors vous croisez ce type, pendant vos heures de loisir et ça vous emmerde.

  1. L’incapacité à se mettre les billets en ordre pour pondre un billet

C’était le cas pour mon billet d’hier que je cite ci-dessus. C’était d’ailleurs aussi une réponse à un billet de Disp.

Vous avez l’idée en tête (en l’occurrence, pour mon billet d’hier, se méfier de l’information « intéressante » qui n’aura aucun intérêt au bout de trois heures) et ne savez pas comment aligner les paragraphes.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça m’insupporte, j’ai l’habitude de ne consacrer que quelques minutes à un billet…

  1. Le commentateur copain qu’on est obligé d’envoyer chier.

Je vous laisse imaginer à qui je pense.

Il me faut maintenant taguer cinq personnes. El Camino. Les trois gros. Marie, Manu, Mathieu.

14 commentaires:

  1. *** Un blog et un blog et il faut prendre du recul, surtout ne pas en attendre trop sinon la déception et forcément au rendez-vous ... GROS BISOUS à toi Nico ! je ne t'oublie pas moi :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Le vide, oui...... tu as raison, mais c'est pire qu'une incommodité.

    Lutte-t-on contre un sentiment de vide en bloguant ?

    VOUS N'ETES PAS SEULS..

    RépondreSupprimer
  3. Elle est bien cette chaine du Disp... Je me sens proche du 1 et 2. Et j'adore ton point 3.

    Bon, comme j'ai peur du point 5, j'en reste là et te souhaite une bonne aprésmidi ^^

    RépondreSupprimer
  4. Disp,

    "Lutte-t-on contre un sentiment de vide en bloguant ?" Non, je ne crois pas. Par contre, on prend ses habitudes...

    FalconHill,

    Reste le 4 !

    RépondreSupprimer
  5. Quoi ? 12 billets redigés par jour et l'on ose parler de vide ? On se fout de nous, ici, ou quoi ?

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai aucune incommodité. Que des commodités en ce qui me concerne.

    RépondreSupprimer
  7. Perso j'ai un blog depuis deux ans et demi et franchement je ne suis pas la hauteur de certains gros talents de blogueurs qui attirent des dizaines de com, par contre je crois que celui que j'ai vu où il y en le plus, c'est sur un blog russe (1500 commentaires pour un blog tenu par un type qui est heureux de vivre).
    En tout cas, bien petit avec mes 2764 commentaires qui traînent sur mon blog.
    et je reviens à ce que tu dis, problème avec les commentaires, les plus cons, les plus haineux sont quand même parfois décourageant.
    Bon je vais aller faire mon 1003è billet

    RépondreSupprimer
  8. Havi c'est 1500 commentaires pour seul un billet et le type que je dis est vraiment à découvrir (pour les photos) http://sergeydolya.livejournal.com/

    RépondreSupprimer
  9. @ Emanu124

    Tu as autant de commodes chez toi ?

    RépondreSupprimer
  10. Emanue124,

    Je t'ai connue plus commode.

    Dominique,

    Ce n'est pas tant le nombre de commentaires qui compte mais son évolution... Il y a des jours où j'en ai 50 par billets, d'autres trois. C'est là qu'on se pose des questions.

    RépondreSupprimer
  11. Et quand on a perdu sa plume ?
    :-)

    [Le 1er qui répond DTC ne gagne rien ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  12. Toi, fous toi au boulot, bordel !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !