18 novembre 2010

Cantine

Ce midi, il y avait une enquête de satisfaction à la cantine. Tout de suite, j’ai deviné que c’était complètement foireux, parce qu’ils font ça le jour du Beaujolais nouveau : les repas sont améliorés et (ou donc) les clients ne sont pas les mêmes que d’habitude, ceux qui auraient justement leur mot à dire.

J’ai néanmoins répondu avec l’application et la conscience qui me caractérisent. En fait, il y a très peu à améliorer. De nos jours, les cantines sont généralement correctes sauf pour ce qui concerne les légumes : des diététiciens idiots ont décidé qu’il ne fallait pas manger des pommes de terre plus d’une fois par semaine.

J’ai quand même très sérieusement répondu à la demande de suggestions d’amélioration : remplacer les caissières. Je ne plaisante pas : tout le monde a le droit de travailler mais il devrait être indiqué dans les contrats de travail des personnes en relation avec des clients que la politesse est nécessaire.

Tous les midis, quelle que soit celle des deux caisses prise (sauf les jours où une des deux caissières habituelles est remplacée), nous gagnons une soupe à la grimace. Elles n'adressent la parole  à presque personne, sauf pour dire « allez-y » ce qui veut dire qu’on peut passer le badge dans le machin prévu à cet effet.

Jamais un « bonjour ». Jamais un « bon appétit et bonne après midi ». Jamais un « merci ».

Cette impolitesse serait tolérable si les deux « filles » n’étaient pas connes comme des bites. Réellement. Rien dans le ciboulot.

Je me rappelle d’une fois où une des caisses était tombée en panne au moment où je passais mon badge « sans contact ». Je m’étais fait engueuler comme du poisson pourri comme si c’était de ma faute…

Alors j’ai indiqué, sur le papier du questionnaire, qu’il fallait remplacer les caissières, pour que nous puissions arrêter, dans les prochaines semaines, d’aller manger à reculons.

En rentrant au bureau, j’ai discuté avec les collègues. On a tous fait pareil.

16 commentaires:

  1. Depuis un moment, je vois que tu es fasciné par mon sexe. La prochaine fois qu'on se voit, tu auras le droit de le sucer (avec ton haleine d'alcoolique, ça le désinfectera). ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Rimbus,

    Pas du tout. Tu as commenté un truc au moment où je cherchais un lien. Comme tu affirmais hier soir en avoir une très grosse contrairement aux évidences relatées par les blogueuses, et qu'elles sont très connes (pas les blogueuses, mes caissières), la relation était toute faite.

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai affirmé en avoir une très grosse ?? ça m'étonne, je ne me vante pas de ce handicap :-)

    Bon, pour te punir, tu n'auras pas le droit de goûter à mon sucre d'orge. Merci pour ton golden link en tout cas.

    RépondreSupprimer
  4. Et il n'y a pas des jours à thème, genre exotique, où avec leur tête d'enterrement elles doivent porter un boubou ou un truc débile sur la tête et c'est vraiment cocasse ? Dans mon ancienne boîte ça arrivait !

    RépondreSupprimer
  5. Ton histoire me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire

    RépondreSupprimer
  6. Tu files un mauvais coton : collation et délation, pas joli, joli tout ça...

    RépondreSupprimer
  7. Arf ! Pas du tout ! Il n'y a aucune délation : tout le monde sait qu'elles sont connes, y compris le patron du resto (qui vient à leur secours quand elles font des conneries).

    En outre, je ne cite pas le nom du resto donc personne ne tombera par hasard sur mon blog qui culmine à 200 visites par jour, principalement grâce à son ancienneté !

    RépondreSupprimer
  8. J'attends avec impatience la suite de tes aventures, avec les caissières de supermarché cette fois ;)

    RépondreSupprimer
  9. @Xapur
    Oui ! Nous trépignons d'impatience

    RépondreSupprimer
  10. "Depuis un moment, je vois que tu es fasciné par mon sexe. La prochaine fois qu'on se voit, tu auras le droit de le sucer (avec ton haleine d'alcoolique, ça le désinfectera). ;-)" Imaginer ça le matin un lendemain de Beaujolais Nouveau (qu'on se doit de boire en quantités quand on est élu local à Lyon ) c'est dur.

    RépondreSupprimer
  11. Xapur, Vlad,

    Non.

    Romain,

    Je ne pensais pas à la bite de @rimbus, ce matin.

    RépondreSupprimer
  12. Tiens ça m'est arrivé l'autre fois de tomber sur une conne de caissière. De cette catégorie qui semble prendre un malin plaisir à démontrer qu'elle avance plus vite que toi et pousse tes courses sur le petit bout de tapis destiné à recevoir tes achats pour que tu les ranges.
    Je suis habituellement aimable avec le petit personnel mais là, non, la goutte d'eau.
    J'ai fini par la laisser s'encombrer toute seule pour ranger à mon rythme et retarder tout le monde. Ça fera baisser sa note de stakhanoviste !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !