22 novembre 2010

Je suis calme mais ça va chier !

J’ai tiré une de ces flemmes, sur les blogs, depuis jeudi, moi ! Juste un billet un peu sérieux, ce matin, au comptoir (qui a « subit » uniquement trois billets courts en trois jours). Un billet sur PMA, samedi, un ici aussi, une connerie dans le blog geek.

Tout part de la soirée Beaujolais jeudi. Hips. Le vendredi matin fut un peu difficile et le retard de blogage s’est accumulé…

Que ça ne m’empêche pas de vous raconter mon voyage en Bretagne qui n’a strictement aucun intérêt.

Je vais donc hurler contre les conducteurs abrutis. Il y en a beaucoup. Ca m’exaspère.

Petit 1 : ceux qui roulent trop vite quand il pleut. Ce n’est pas qu’une question de code de la route : quand la visibilité est réduite, on voit les obstacles moins loin et les autres ne nous voient pas forcément.

Petit 2 : l’abruti de vendredi qui a klaxonné pour que je passe sur la voix de gauche pour le laisser s’engager alors qu’il était sur la voie d’accélération. Sauf que je roulais exactement à la « vitesse limite » donc pour être gêné par moi, comme je ne l’avais pas vu, c’est qu’il avait dépassé la vitesse limite lors de son accélération sur la voie ad hoc. Il aurait donc fallu que je passe sur la voie de gauche pour le laisser me doubler à droite. Il y a de ces cons. Un type relativement âgé qui en changeant de voie à 130 km heures trouvait encore les moyens de me faire des signes…

Je voudrais par ailleurs m’adresser aux gérants des stations sur l’autoroute, celles qui ont des distributeurs de café modernes, avec écrans tactiles.

Petit 1 : ce n’est pas parce que le machin est joli avec un écran tactile que je m’arrête prendre un café mais parce que j’ai envie, voire besoin, de prendre un café.

Petit 2 : ce n’est pas parce que vous écrivez dessus que le café est durable (j’entends par là, issu du commerce équitable selon des méthodes respectueuse de l’environnement) qu’on va vous croire.

Petit 3 : vous avez des machines où il faut payer d’avance mais le monnayeur est à droite et l’écran tactile est à gauche, ce qui est contraire à la logique, à l’instinct. Donc, par réflexe, on choisit la boisson, puis on insère la première pièce mais le temps que votre putain d’ordinateur réagisse qu’on a choisi la boisson avant de mettre le pognon et nous engueule, on met la deuxième ce qui bloque la machine pendant 10 secondes avec un message d’erreur débile, de type « vous devez 1€30, choisissez la boisson, crédit disponible 1€30 » alors on perd du temps à réfléchir surtout qu’avant, dès qu’on a appuyé sur le bouton de choix, la machine nous avait dit « Excellent choix ». On reste comme des cons.

Par ailleurs, j’aimerais savoir pourquoi la bouteille d’eau de 50cl avec une espèce de tétine pour qu’on puisse boire en conduisant ce qui est interdit à 1€35 alors que la bouteille d’un litre avec un bouchon normal est à 1€30.

Enfin, la petite dame, accompagnée de sa petite fille d’une vingtaine d’année, très charmante, est informée que le bus 285 n’a pas à être immobilisé quelques minutes le temps que la petite charge les achats faits à Ikéa en appelant les messieurs qui sont dans le bus pour l’aider (surtout quand je fais partie des messieurs en question). Surtout que le 285 n’est pas sensé allé à Ikéa et qu’elles ont pris le bus uniquement quelques kilomètre après avoir utilisé un autre moyen de transport. Putain de bordel mais où allons nous si les gens se mettent à aller faire des courses en bus à Ikéa un dimanche après-midi.

Et en plus, le vieux Joël est arrivé en retard au bistro et le patron était bourré, du coup, on s’est barrés.

Le reste du week-end était parfait, merci.

18 commentaires:

  1. *** L'essentiel c'est que le reste du week-end ait été parfait ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Il faut interdire le bus aux salauds de pauvres ! Il y a des taxis pour ça, merde !

    RépondreSupprimer
  3. Sinon, c'est bizarre : ce billet apparaît dans ma blogroll sous la rubrique "Partageons mon avis". C'est-y que vous vous seriez planté au départ ?

    RépondreSupprimer
  4. Oui, Didier, je m'étais planté.

    RépondreSupprimer
  5. 1,30 euro la bouteille d'eau de 50 cl, le monde est fou!

    RépondreSupprimer
  6. Yepp, moi aussi, méga flegme de blogage, raz le bol de ces activités philantropes,

    A quand la professionnalisation des blogueurs ? Manifestons, camarades, pour nos titularisations..

    RépondreSupprimer
  7. Finally, an issue that I am passionate about. I have looked for information of this caliber for the last several hours. Your site is greatly appreciated.

    RépondreSupprimer
  8. Allons allons, ne sombrons pas dans une désillusion lavée par une de ces pénibles pluies atlantique à cause d'un trajet douloureux entre Ikéa et machine à café.
    Et songeons que nous n'avons pas d'autoroutes payantes en Bretagne, ce qui représente tout de même un rayon de soleil non négligeable dans ce ciel grisaillou... (nous n'avons pas d'autoroutes DU TOUT d'ailleurs, et parfois nous cahotons durement dans d'âpres chemins...)

    RépondreSupprimer
  9. Disp,

    Non. Le blogage doit rester bénévolique.

    MHPA,

    Les chemins sont tortueux.

    RépondreSupprimer
  10. Bénvolique ? Bénévole nique ? ou Ben alcoolique ?

    RépondreSupprimer
  11. Tu es chauffeur de bus pour la Bretagne, si je comprends bien?

    RépondreSupprimer
  12. Tiens, je vais râler contre les gens qui montent dans le bus et qui une fois franchie la porte, s'arrêtent !
    Bande de crétins, y'a des gens derrière qui veulent monter aussi !
    Voilà !
    :-))

    [Si, si, transport public, c'est pour tous les types de publics, on ne choisit pas ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  13. Note : ta flemme m'arrange bien, cela dit ! ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !