10 février 2011

Le bistrot, le vrai réseau social ? On y raconte moins de conneries que sur le net !

Un Twittos m’a fait suivre le lien vers ce billet : « Le bistrot, le vrai réseau social ». Je suis évidemment d’accord avec le taulier sur « le fond », c'est-à-dire le titre du billet !

Mais nous n’avons pas la même approche du bistro. D’une part, je crois que le bistro se voit au quotidien et pas « que le mercredi » pour voir les habitudes des gens. Il ne s’agit pas de dire « chouette, c’est mercredi, je vais voir le facteur, le mécano et le dentiste au bistro » mais d’aller au bistro. D’autre part, depuis le temps que je fais des billets de blog à propos du bistro, je me suis largement fait à l’idée que je fais partie du décor. Un blogueur passant par là, habitué des lieux pourrait écrire « comme d’habitude, il y a le gros à cravate et le gros noir à barbe blanche entourant le gros vieux faisant ses mots croisés. Parfois, ils échangent quelques mots. Le gros à cravate est plongé dans son iPhone, le vieux tourne son journal dans tous les sens pour capter la lumière, se rapproche et s’éloigne de son canard, le gros noir fait des allers-retours, regarde en l’air, papote avec les autres clients, incitant le gros à cravate et le gros vieux à se mêler à la conversation ».

Mon Twittos (@adngold) m’a envoyé ça tôt ce matin. Je lui ai répondu que je n’avais pas le temps de traiter ça rapidement, puisqu’il aurait fallu que je fasse un vrai contre-billet.

Néanmoins, la fin du billet m’a fait bondir. « Au passage si vous pensiez que les bars avaient tendance à reculer dans notre pays où c’est un peu une way of life, sachez qu’entre 1996 et 2006, leur nombre a augmenté de 20.14% et qu’on en dénombrait à cette date 4.741 (source journal du net) mais on ne sait pas en détails, dans les zones rurales, je ne suis pas sûr que cela est suivi cette courbe, hélas. »

C’est évidemment faux. Ou plutôt probablement « pas totalement exact ». Le nombre de rades qui ferment, en France, chaque année, est de l’ordre de 700.

Le billet pointe sur un article du Journal du net. Les journalistes ont probablement trouvé l’information quelque part. « Entre 1996 et 2006, 803 bars supplémentaires ont ouvert leurs portes, ce qui amène aujourd'hui leur nombre à 4.741. Cela représente une hausse de 20,4%. » Ils l'ont surement mal interprétée, preuve supplémentaire qu'il faut se méfier de ce qu'on lit sur Internet, y compris dans un site réputé.

Non, il n’y a pas 4.741 bars en France mais de l’ordre de 35 ou 40 000.

Ce qui n’est pas assez.

19 commentaires:

  1. Twitter est un bistrot ! On peut y avoir des conversations sur tout y compris n'importe quoi !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. mais non, le nombre réel c'est "4.741.000 bars en France" ;) et t'as vu la légende de la photo sur LejournalduNet ? "un bar en Bretagne"... toujours stigmatiser les Bretons, c'est pas bien !

    RépondreSupprimer
  3. Puis-je me permettre un petite réflexion ? vous avez un peu plus que résumé mon billet, je parlais de la façon dont j'avais eu l'idée du billet (c'est à dire dans un bar) et par la suite j'évoquais un moment de ma vie où j'ai fréquenté le bistrot une fois par jour (3 ans en l'occurence) ce qui dénature complètement mon billet, je trouve dans votre contre-billet.

    Quant aux chiffres mea-culpa, la recherche Google, le site et l'heure d'écriture de ce billet d'humeur coup de coeur n'était peut-être pas là pour facilité mon discernement mais promis je corrige et cette fois-ci en vous citant :D

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. le billet est corrigé mais le journal du voulait certainement écrire 47 140 maybe Mea culpa encore une fois sachant que la france compte plus de 35 000 communes cela aurait vraiment fait sec pour le gosier à peine 5000 bars ;)

    RépondreSupprimer
  5. Poireau,

    Oui !

    Lucia,

    Vive les Bretons !

    Littlecelt,

    Déformer n'était pas mon but ! Toutes mes excuses si vous l'avez vu ainsi mais je précise bien : "il aurait fallu que je fasse un vrai contre-billet. "

    Je n'ai pas fait ! C'est plus la fin qui m'a fait réagir... Par contre, en cherchant sur Google, je suis aussi tombé en première position sur l'article du JDN que vous mettez en lien.

    (désolé, je n'ai pas trop le temps, aujourd'hui de poursuivre cet échange de blog à blog, je m'abonne au vôtre pour suivre, mais si je ne repointe pas mon nez, c'est juste à un manque ponctuel de disponibilité).

    RépondreSupprimer
  6. mais je tenais à préciser que le fond du billet n'était pas sur le fait que j'aille un mercredi par semaine dans un bar, je voulais juste évoquer un expérience de plusieurs années (bon 3 ans ok) dans un bar, véritable tissu social à mon avis dans un quartier, dans un village et donc je trouvais votre billet à charge et j'ai corrigé de mon côté ^^

    RépondreSupprimer
  7. Littlecelt,

    Désolé si mon billet est à charge, ça n'était pas le but. Je n'ai pas eu le temps de faire mieux et de relire dans le détail votre billet. C'est juste une impression qu'il m'a donné en le lisant rapidement !

    RépondreSupprimer
  8. n'est pas la transcription de qu'on appelle la lecture transversale ;)

    RépondreSupprimer
  9. Un petit peu.

    Mais je me répète que c'est uniquement le dernier paragraphe de votre billet qui m'a fait bondir, le reste de mon billet n'est que blabla pour enrober...

    Le paragraphe étant corrigé, la polémique est close.

    RépondreSupprimer
  10. ^^ sans rancunes vous inquiétez pas mais c'est aussi ça la force de notre passion que le blogging l'échange d'impressions après vérifications je vous l'accorde. On se fait une mousse ? ;)

    RépondreSupprimer
  11. hey, quand même, il serait bon de rappeler qu'avant les révolutions se préparaient dans les cafés, ce n'est plus le cas aujourd'hui, elles se font sur FB/twitter/blogs : les réseaux sociaux du net. Bon, il n'en est pas moins vrai que certains (pourquoi je mets un pluriel ? ;)) cumulent les deux : le bar et l'Iphone.

    RépondreSupprimer
  12. Twitter est un gigantesque bistro !

    (et ça me rappelle que je n'ai pas été lire la réponse que tu as du me faire chez toi. J'y fonce).

    RépondreSupprimer
  13. Ah oui, c'est même juste, on a vite fait le tour.

    RépondreSupprimer
  14. Les bistrots sont en pleine Bérézina, Marianne a fait un dossier là-dessus la semaine dernière (n°719)...

    RépondreSupprimer
  15. *** Bises et bon week à toi Nico !!!! :o) A lundi ! ***

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !