26 septembre 2011

Coucou @le_m_poireau !

Monsieur Poireau semble avoir eu un gros coup de blues, ce week-end. J’aurais voulu lui dire par mail combien je pense à lui et l’apprécie, mais entre mecs, ce n’est jamais facile. On pense tous beaucoup au Coucou, blogueur dont on était tous proches, tant il savait faire preuve de gentillesse avec chacun, qui est mort cet été.

Je pensais encore à lui, ce matin, en voyant des croque-morts s’affairer près de mon boulot.

Récemment, un copain (David, je crois) me disait que quand il chargeait sa page Facebook, Le Coucou lui était toujours proposé comme nouvel ami, dans la colonne de droite. Il n’a pas eu d’autres choix que de lui faire une demande d’ami pour éviter de voir cette proposition en permanence. Pour ma part, c’est dès que je fais quelque chose, avec Google+, j’ai la photo du Coucou qui s’affiche. C’était mon premier « ami » dans ce machin. Un nouveau jeu ? Voila le machin qui me propose de jouer en réseau avec le Coucou.

Heureusement que Jean-Louis ne jouait pas à Diamond Dash (ma passion actuelle : il faut que j’arrive à niquer Zette, mais le chemin est long) : le machin me proposerait de lui envoyer des vies.

Imbéciles de serveurs informatiques.

Ca fera deux mois, demain, que Jean-Louis est mort.

Je suis toujours administrateur de son blog. Je n’ai pas le courage de jeter les clés. Périodiquement, je reçois des messages de blogger, m’informant qu’un nouveau commentaire est arrivé, généralement un spam (illustration).

Il est mort et nous penserons à lui toujours. Mais on n’a pas besoin de services informatiques idiots qui en rajoutent. On n’a plus qu’une chose à faire : se mettre la peine au dessus de l’oreille pour y penser plus tard.

Poireau, tu veux un coup de pied au cul ?

23 commentaires:

  1. C'est toujours utile de parler des coups de blues, pour soi-même d'abord puisqu'écrire, c'est vivre et puis pour les autres, ça permet, me semble-t-il de casser un peu le mur des apparences ordinaires. Que se disent les sentiments !
    :-)

    [Normalement Poireau est un gars rigolo, jamais atteint par le blues, ça change ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  2. J'ai toujours beaucoup du mal à le faire...

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : comme beaucoup, je sais. Mais tu es là et je le sais aussi ! :-)

    RépondreSupprimer
  4. He ho vieille tige, il faut se secouer bordel !

    RépondreSupprimer
  5. Chaque dimanche matin, le rébus me manque…

    RépondreSupprimer
  6. Vous les garçons ... avez un mal fou
    à parler de vous, enfin je veux dire, de vos sentiments, de vos failles et faiblesses.
    On est plus simples entre filles, il me semble.
    Allez, on vous apprendra !

    Pour ma part j'ai un coup au coeur quand j'ouvre mon blog, que je vois le visage du Coucou dans ma liste et son air bienveillant ... oui la peine est toujours là et pour longtemps.

    RépondreSupprimer
  7. Yann,

    C'est toi, le vieux !

    Jean,

    Je n'y pense pas que le dimanche.

    Solveig,

    On n'est pas des gonzesses, bordel !

    ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour lui. J'avais fait un billet là-dessus, le dernier avant l'agonie de mon dernier blog.
    Oui, des putains de robots de mes couilles qui s'affichent (google+, facebook) et ça fout la rage. là où il y aurait besoin d'humanité, t'as une grosse machine imbécile.
    Pire, une imbécile (vrai celle-là, et heureusement effacée), qui avait actionné un truc automatique voulant "jouer" avec Jean-Louis. Si ça n'avait pas été sinistre ç'aurait presque pu être drôle.

    RépondreSupprimer
  9. MHPA,

    Le rire est notre seule porte de sortie...

    RépondreSupprimer
  10. Les véritables distances sont dans notre cœur !

    Un grand bonjour à Mr LePoireau .

    RépondreSupprimer
  11. Eric,

    En fait il est malheureux parce que les Français de l'étranger n'ont plus de ministre.

    RépondreSupprimer
  12. Tiens pourquoi j'ai ma vieille tête d Poireau dans les commentaires ? Je l'avais changé dans mon profil pourtant. Un bug Blogger ou Google ?

    Eric : merci !

    Nicolas : non mais c'est le drame que va-t-on devenir sans Douillet ? :-)

    RépondreSupprimer
  13. Tiens, j'ai vérifié, c'est sur GooglePlus que mon icône est redevenue l'ancienne. Donc c'est le profil G+ qui est utilisé dans blogger maintenant puisque dans mon GMail, j'ai bien ma bonne tête masquée ! :-)

    RépondreSupprimer
  14. Tu as probablement cliqué sur un machin, j'ai réussi à fusionner mes icônes, récemment.

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas : non non je me souviens avoir changé l'icône G+ parce que j'ai remarqué qu'on pouvait maintenant facilement recadrer le bouzin, mieux qu'avant.
    Sur mon GMail, je l'ai changé 1 ou 2 jours après avoir modifié sur le blog.
    Spa grave de toute façon !
    :-)

    RépondreSupprimer
  16. Toutes ces émotions, ça me donne soif...

    RépondreSupprimer
  17. ON aurait pas tous comme un petit coup de blues?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !