13 novembre 2014

Connaître les bistros ?

Récemment, la patronne de la Comete faisait la fermeture toute seule. Il lui fallait rentrer les chaises et tables de la terrasse. Je lui souhaite bon courage et elle me dit " tu sais qu'il y a pire que de rentrer la terrasse". Avant qu'elle ne finisse sa phrase, je lui réponds : "oui, la sortir". 

Elle éclate de rire et me dit : "c'est exactement ce que je voulais dire, comment tu as deviné ?"  

Tous les matins, j'arrive au bureau vers 10 heures (ce qui explique pourquoi j'y suis encore à 19h30) et je vois les salariés des brasseries qui bossent. Ils sortent les terrasses. Les chaises, les tables, les parasols et leurs pieds lourds pour qu'ils résistent au vent. 

Ces lascars ne savent pas si c'est utile, s'ils vont faire du chiffre d'affaire avec. En novembre, ils arrêtent. Mais en octobre, ils ne savent pas. Ils sortent la terrasse s'il pleut à midi, le chiffre d'affaire coule. 

Et tous les soirs, on trouve au bistro des abrutis qui donnent des conseils au patron. C'est un rituel. Il faut que le pochetron donne des conseils. IL LE FAUT. Le patron écoute. C'est son job. Le client ne sait pas que c'est son job. Le client est persuadé connaître le boulot autant que le patron. C'est facile. Il faut un comptoir et de la bière pression. La fortune est faite. L'andouille donne des conseils. 

La patronne. Débutante dans le métier ? Bof ! Elle a des années de comptoir. Je suis le premier client a lui avoir dit que je pensais que sortir la terrasse était pire, comme corvée, que de la rentrer. 

Et les pochetrons donnent des conseils. 

5 commentaires:

  1. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs ... enfin, j'espère qu'ils paient quand même leurs bières.

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être que personne ne les écoute chez eux alors au bistrot ils profitent d'avoir au moins une personne (le patron) à qui ils peuvent donner leurs "fameux bons conseils" ! ;o) LOL

    Merci de m'avoir fait sourire Nico !
    BISES et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui ! C'est le boulot du patron. Mais les pochetrons oublient. C'est rigolo.

      Bises et toussa.

      Supprimer
  3. A chacun son job, je ne suis pas pour piquer celui du voisin

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !