05 janvier 2008

Bronchite bon genre

Vous vous rappeler de ce billet ? J’y raconte comment j’ai « manipulé » Marcel pour qu’il amène le Vieux Jacques à l’hôpital ! Ben, j’ai recommencé… ou presque ! Je n’ai pas eu besoin de manipuler, juste de dire à Marcel : « Le vieux a passé le réveillon chez moi, il n’était pas en forme, passe le voir, s’il n’est toujours pas bien, tu l’amènes à l’hosto, comme il respire mal, j’ai bien peur que le palpitant soit en cause ».

Il m’a dit « d’accord ». Comme il est un peu con, il l’a amené à la Pitié-Salpétrière ou au Val-de-Grace, je ne sais plus, sous prétexte que c’est plus classe qu’au CHU du Kremlin-Bicêtre. Marcel est comme ça… Le trou de la sécu n’est pas près de se combler contrairement à certains trous de ma connaissance.

Tu parles ! Ensuite, l’hôpital a perdu Jacques dans les couloirs. Véridique. Ensuite Marcel a perdu Jacques : plus personne ne savait où il était. Finalement, il avait été transféré dans une clinique de Bagnolet, à l’autre bout de Paris, donc !

Même quand il est mourant, il nous en fait des belles ! Et cette fois, ça n’est qu’une vulgaire bronchite.

8 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !