21 janvier 2008

Nos amitiés aux Seize

En effet, ça fait 215 ans aujourd'hui, que le petit dernier, Louis Seize, s'est tué dans un bête accident alos qu'il se rasait car il ne voulait pas être le dernier poilu.
Une pensée particulière pour son grand frère, Benoît Seize.

14 commentaires:

  1. Tiens Balmeyer n'est pas encore passé par là pour le nom du petit frère ?

    RépondreSupprimer
  2. 215 jours ? Ca nous rajeunit pas.

    RépondreSupprimer
  3. euh... (inscription ratée aux commentaires...)

    RépondreSupprimer
  4. Le petit frère, c'était Vendredi Seize ? :-)

    RépondreSupprimer
  5. Y a un rapport avec l'affaire Seize Nec ?

    RépondreSupprimer
  6. Seize necks, ça doit long à couper tout ça. Quelle hydre !

    RépondreSupprimer
  7. Seize qu'on dit : "le neck plus ultra"

    RépondreSupprimer
  8. je sens que pour supporter vos blagues va falloir ouvrir une voire plusieurs seizes^^

    RépondreSupprimer
  9. On n'y peut rien, on n'est pas allé jusqu'à Louis XXXIII...

    RépondreSupprimer
  10. Quand il y a des problème de lutte de classe qui énerve le peuple, c'est toujours une histoire de seizième !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !