18 octobre 2010

Féminisme en peau de lapin

Ce week-end, j’ai été apostrophé par @marsupilamia, dans Twitter, parce que j’avais fait un billet où j’appelais les femmes par le prénom et les hommes par le nom de famille. A noter que je ne le fais pas souvent, j’utilise généralement le prénom et le nom sauf, éventuellement, pour les hommes politiques décédés.

Je me pose une question : par principe féministe, serons-nous obligés d’abandonner quelques règles du savoir-vivre ?

10 commentaires:

  1. Je dirais oui... et non.

    Abandonner ? Oui. Enfin, peut être pas obligés, mais si on veut être un minimum cohérent (si par ailleurs on se revendique féministe), on devrait.

    Abandonner ? Non, par ce que le savoir vivre, c'est important. La galanterie c’est l’art d'être attentif. Pourquoi devrait on la destiner exclusivement aux femmes ?

    RépondreSupprimer
  2. Zeyes,

    Par tradition ?

    N.B. : Depuis que je te connais, je suis bien décidé à rester derrière quand nous prendrons l'escalier ensemble. Par pure tradition.

    RépondreSupprimer
  3. OK, soyons fous : Désormais tu m'appelle par mon nom de famille. --> Gay.

    RépondreSupprimer
  4. Mais appeler les femmes par leur prénom, sauf si on les connaît intimement, cela n'a rien à voir avec le savoir-vivre !

    RépondreSupprimer
  5. Non Didier, mais le fait de ne pas les appeler par leur nom de famille ?

    RépondreSupprimer
  6. T'a qu'à mettre Mademoiselle, Madame, Veuve, Monsieur, Veuf. On va s'marrer.

    RépondreSupprimer
  7. Homer,

    Je vais me faire engueuler, non ?

    RépondreSupprimer
  8. Mais c'est quoi son prénom à @Marsupilamia ?

    [Je ne suis pas convaincu par ces combats très symboliques, voire miscroscopiques. Pas du tout… :-) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !