22 janvier 2012

Le coloc est là

Mon célèbre colloc, qui avait fait la gloire de mon blog l'an dernier, s'est pointé hier midi pour nous payer nos repas, avec Patrice.

Le soir, il est revenu et mais m'a dit, à un moment : "bon, je reviens, mais il faut que j'aille confirmer ma réservation à l'hôtel".

J'ai compris le message.

Il dort encore. Son téléphone ne l'a pas réveillé quand il a sonné à 6 heures. Moi si, malgré la porte qui nous sépare.

Au moins, quand j'héberge Poireau, il se lève avant moi et fait le café. J'ai fait le café. Ca ne le réveille pas.

5 commentaires:

  1. Ton coloc ne serait pas légèrement un boulet par hasard ?

    RépondreSupprimer
  2. Rien ne vaut un bon Poireau !
    :))

    RépondreSupprimer
  3. Ton coloc doit faire partie de ces gens qui te font "péter les plombs" mais quand tu les as pas, qu'est-ce que tu t'ennuies ! ... J'en connaissais un comme ça, il avait le pompon ... et il me manque énormément ! ...

    RépondreSupprimer
  4. Apolline et Gildan : je suis libre à la location ! :-)

    Nicolas : bah, toujours cette notion de respect et de politesse, il a du louper les cours ! :-)

    [La bonne nouvelle : y'aura des draps propres ! :-P ].

    RépondreSupprimer
  5. Dommage, mais j'ai pas encore fini de m'ennuyer de celui qui me manque ... faut du temps :))))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !