28 janvier 2014

Pas de sexe à l'école

Dans mon blog politique, je raconte une histoire sordide de SMS envoyés aux parents d’enfants scolarisés pour leur faire croire que des machins sexuels vont être enseignés à l’école.

Vincent Peillon a été interrogé à l’Assemblée Nationale et je tiens à mettre dans ce blog un extrait de sa réponse car ce ne sont pas seulement les militants politiques qui sont concernés.

« L’éducation nationale assume tout simplement la transmission de ces valeurs, le respect et l’égalité entre les filles et les garçons. Elle refuse totalement la théorie du genre, et elle refuse les instrumentalisations de ceux qui, venus de l’extrême-droite négationniste, sont en train de vouloir répandre l’idée, qui fait peur aux parents et blesse les enseignants, que tel serait notre point de vue.

Jamais nous ne renoncerons à l’enseignement de l’égalité, que nous inscrivons au fronton de toutes nos écoles. Nous continuerons de lutter contre toutes les discriminations, le racisme, les inégalités, mais je veux très solennellement rassurer tous les parents de France : n’écoutez pas ceux qui veulent semer la division et la haine dans les écoles. Ce que nous faisons, ce n’est pas la théorie du genre, que je refuse, nous voulons promouvoir les valeurs de la République et l’égalité entre les hommes et les femmes.
 »

22 commentaires:

  1. Ne vous fatiguez pas Monsieur le Ministre, ceux qui sont à l'origine d'une telle saloperie sont tellement "obscurantistes" qu'ils ne doivent pas savoir lire, et encore moins comprendre...
    Et ceux qui y croient, idem.

    RépondreSupprimer
  2. « L’éducation nationale assume tout simplement la transmission de ces valeurs, le respect et l’égalité entre les filles et les garçons. »

    Voilà précisément ce que l'on n'a jamais demandé à l'Éduc' nat'. (Et la suite de ce que vous citez est tout aussi effrayante.) La seule chose qu'on lui demande, et qu'elle ne fait plus, c'est d'instruire les enfants. Les "valeurs" ne sont pas de son ressort. Ou alors, c'est qu'on est dans un pays à tendance totalitaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. Il n'y a rien de nouveau. C'est même dans les accords européens.

      2. Nous n'arrêtez pas de gueuler contre les parents qui éduquent mal.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas parce que la majorité des parents sont des cons incultes (compréhensible : ils sont passés par l'Éduc' nat' et, depuis, ils regardent les journaux télévisés) qu'il faut bourrer le crâne à leurs enfants. L'école n'a pa à former de bons citoyens socialistes (ou socialistes citoyens, ce qui est encore pis).

      Supprimer
    3. Pourquoi socialistes ? Soral est bien socialiste (un peu national).

      Supprimer
  3. Les enfants de Didier Goux ont du aller à la bonne école apparemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les miens ont fait la même école.

      Supprimer
    2. Si quelqu'un prétend devant vous que Didier Goux a des enfants, vous pouvez le traiter de vil calomniateur et le conspuer d'importance !

      Supprimer
    3. Cela doit être des rumeurs, ça galope en ce moment.

      Supprimer
    4. Les enfants, c'est comme les comptes en Suisse : on jure ses grands dieux qu'on n'en a pas, qu'on n'en a jamais eu ; et puis, un triste matin, on vous colle sous le nez un grand con boutonneux qui vous appelle Papa…

      Supprimer
  4. Ah ! quand une rumeur est lancée rien ne peut l'arrêter ! Sauf peut-être un peu de bon sens que pourrait avoir celui qui l'entend.

    Merci Nico.
    BISES

    RépondreSupprimer
  5. Un petit coucou en passant chez toi ce mercredi !
    Bonne journée Nico ! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'avais zappé ce commentaire (j'étais dans le métro). Désolé.

      Supprimer
  6. Les rumeurs font des ravages, il faut interdire les rumeurs.

    RépondreSupprimer
  7. Curieux cette fronde contre l 'école publique , laïque et gratuite ? la théorie du genre n'est qu'un prétexte car en plus il n'existe qu'une étude de chercheurs sur ce thème sauf erreur de ma part ?

    RépondreSupprimer
  8. ❀✻❀ ✰ ✰ ✰ ❀✻❀
    Coucou à toi Nico !!!
    un petit passage chez toi
    GROS BISOUS D'ASIE
    Bonne semaine
    ❀✻❀ ✰ ✰ ✰ ❀✻❀

    RépondreSupprimer
  9. Ils en font de belles phrases "nos" politiciens ... Ils ne savent d'ailleurs plus faire que ça. Les rois des formules toutes faites et vides de sens, remplis de mots à la mode, comme les mêdias. Le mot "égalité" est inscrit au fronton des écoles, là même où on se charge de séparer le bon grain de l'ivraie.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !