12 septembre 2008

La Comète au fond du bois

Didier Goux est probablement un blogueur zinfluent : à chaque fois que je passe la soirée avec lui, j’ai mal au crâne le lendemain.

Ca fait 12 ou 13 ans que je fréquente La Comète (au Kremlin-Bicêtre, faut-il préciser pour rendre service à Google). Hier nous avons eu une première : un concert, avec deux musiciens Brésiliens et une chanteuse Brésilienne (une vraie, faut-il préciser pour Dorham qui pense toujours qu’on a été la chercher au bois, celui dont on fait les pipes m’indique Tonnegrande). C’était bien.

Mais il faut préciser qu’on n’a pas vraiment tout entendu tant on discutait de sujets fabuleux comme l’impact de la Chrétienté sur la dégénérescence des civilisations précolombiennes, notamment en Guyane Aveyronnaise.

La soirée a été perturbée par le réchauffement climatique qui a jeté un froid. Mais je suis un type rusé ! Nous avions la seule table en terrasse à ne pas avoir été noyée lorsque des trombes d’eau se sont abattues sur la commune, table située à mi distance des deux chauffages extérieurs qui contribuent d’ailleurs à ce réchauffement climatique.

Didier faisait du gringue à Claire, la charmante serveuse de la maison. J’ai donc appelé son épouse qui a fait plus de 100 kilomètres pour venir nous rejoindre et prendre quelques photos pour me permettre d’illustrer ce billet. Elle a également pris des photos de Tonnegrande mais je ne peux pas les diffuser par pure décence. Tonnegrande était attablé avec nous.

Il était prévu de longue date (hier) que nous assistions à ce concert, tous les deux. Dans la matinée, Didier m’envoie un mail : « Putain, j’vais m’faire chier c’soir, y’a-t-y moyen de s’en j’ter un dans un de vos cagoinces ? ». J’ai répondu : « Cher ami, c’est avec beaucoup d’honneur que nous vous accueillerons à notre table, mais je dois vous prévenir que la soirée est particulière car nous jouirons de la musique Brésilienne ». Il me réponde : « V’m’cassez les burnes av’c vos trucs, mais du moment qu’l’bar est ouvert… ».

C’est alors que je me suis rappelé que j’avais oublié de faire un billet pour annoncer cette soirée. Dont acte. Evidemment, la douce et délicate Fiso pose un commentaire, de mémoire : « c’est bon, je me colle une plume dans le cul et j’arrive ! » Malheureusement, elle n’a pas pu venir. Je dis « malheureusement », c’est une façon de parler. Nous aurions évidemment été ravis de l’avoir parmi nous mais, comme elle est persuadée que Didier est vieux con réactionnaire (alors qu’il n’est pas très vieux), nous aurions frôlé l’incident diplomatique !

Elle n’est pas venue mais nous avons eu du beau monde ! La dernière fois, c’était Jean-Luc Laurent, le maire de Bicêtre, qui déjeunait à côté de nous. La fois précédente, c’était le Président du Conseil Général de Guyane qui passait dans la rue.

Cette fois, ce sont six personnages du blog qui sont passés, dont l’illustre Marcel Le Fiacre qui s’est attablé quelques minutes avec nous, Djibril que connaissaient déjà la paire de Goux, Christian, ancien blogueur, qui a dîné avec nous, Jacky le Boucher (j’avais peur que Didier fasse une gaffe de type « Pourquoi dites-vous sur votre blog que c’est un gros con, il n’en a pas l’air ? »), Camille, l’autre Boucher et Manu le Brésilien, qui était saoul comme s’il avait bu autant que Balmeyer avant d’aller au travail avec la voiture de la belle-mère de Dorham.

D’après mes indications, tout le monde est bien rentré à la maison, ce qui me surprend toujours.

25 commentaires:

  1. Dire que j'ai attendu une élève en vain jusqu'à 21h30, j'aurais pu vous rejoindre plutôt !

    RépondreSupprimer
  2. Ils ont cru que Tonnegrande est bresilien et les patrons ont voulu lui faire plaisir ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. C'était une très belle soirée. Ç'aurait été amusant de vous voir arriver, Zoridae.

    RépondreSupprimer
  4. Poireau,

    Il est Guyanais... c'est pas loin.

    Catherine,

    Déjà que vous êtes arrivé à l'improviste ! Ca fut effectivement une belle soirée.

    RépondreSupprimer
  5. "Nous aurions évidemment été raviE de l’avoir parmi nous"...
    Dohram a peut être raison, ça te perturbe le Brésil...

    RépondreSupprimer
  6. En même temps je n'étais pas invitée ;)

    RépondreSupprimer
  7. Olivier,

    Tu n'as pas souvent l'occasion de faire des fautes sur ton blog...

    Zori,

    Il y avait annonce sur le blog ! Ca vaut invitation à l'ensemble des lecteurs !

    RépondreSupprimer
  8. @ Nicolas
    T'as raison, en n'écrivant que très rarement sur mon blog, je limite les risques

    RépondreSupprimer
  9. "tout le monde est bien rentré à la maison, ce qui me surprend toujours." Funèbre ! :)

    Didier parle vraiment comme un charretier...

    RépondreSupprimer
  10. J'ai un peu déformé les dialogues...

    RépondreSupprimer
  11. Je voulais faire la remarque au sujet des problèmes d'articulation de DG !

    RépondreSupprimer
  12. Oui tu exagères. En début de soirée, Didier, c'est "Bonjour monsieur, serait-il possible d'avoir un pichet de vin blanc supplémentaire, et désolé de vous voussoyer par ces temps d'égalitarisme forcené ?"

    A la fin, c'est "St'plé l'loufiat communisssse des MES DEUX hips amène donc la tite soeur ta vois bin qu'on la vidé la connaaaaaaassse !"

    (je blague, je précise, hein, je ne veux pas risquer l'intoxication au Cacolac... hein lol)

    (smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley )

    RépondreSupprimer
  13. Il y a du vrai, M'sieur Balmeyer, il y a du vrai...

    Hips !

    RépondreSupprimer
  14. Bof, du vrai, pas du tout, mais on s'en fout.

    RépondreSupprimer
  15. C'est vrai que c'est pas faux qu'on s'en fout un peu.

    Re-hips, et dix de der.

    RépondreSupprimer
  16. Camille, c'est vraiment pas un prénom de boucher, surtout Kremlinois, moi je dis.

    RépondreSupprimer
  17. Excellent rapportage !

    J'adore le "Fiso croit que Didier est un vieux con réactionnaire ; pourtant, il n'est pas si vieux"...

    Je précise que Balmeyer est depuis quelque temps coté à l'Argus...il vaut moins cher qu'une Super 5 pourri vert pomme ; mais c'est uniquement parce qu'il est impossible de le nettoyer à sec.

    Merde,
    Guy Montagné, sors de ce corps !!!

    RépondreSupprimer
  18. Dorham Montagné, très bon ! Tu veux que je raconte tes histoires de canard pris par des chiens ??????

    RépondreSupprimer
  19. Pendant ce temps, Fiso mangeait Japonais, exprès pour emmerder didier goux !

    RépondreSupprimer
  20. La Comète, c'est vraiment plus ce que c'était ...
    (vietnamien, Tonnegrande, pas japonais!)

    RépondreSupprimer
  21. Il est où, Nicolas ? Il est revenu de la fête de l'huma ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !