16 septembre 2008

Marcel à l'Hôtel du Cul Tourné

J’ai manqué à tous mes devoirs : j’ai quitté le web pendant trois jours sans vraiment prévenir. Pendant ce temps-là, les copains s’inquiètent. Merci.

Mais j’avais des activités beaucoup plus importantes à mener. En effet, Marcel le Fiacre vit dorénavant à l’Hôtel du Cul Tourné, son épouse lui faisant la gueule parce qu’il a passé tout le samedi à l’extérieur pour promener Abdel le Roi du Maroc.

Je vous tiens au courant.

13 commentaires:

  1. Quelle belle expression "l'Hôtel du Cul Tourné"... Et tellement imagée !
    Un délice !

    RépondreSupprimer
  2. Remarquez que, même avec un cul tourné, il y a encore moyen...

    RépondreSupprimer
  3. Encore une épouse qui s'oppose à son élan communiste du week end ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Z : un délice ? Bien sûr, toi ça t'arrive pas, toujours les mêmes qui se dévouent pour picoler...

    RépondreSupprimer
  5. D'accord avec Didier ! Comme d'hab...

    RépondreSupprimer
  6. D'accord avec Catherine et Didier...
    A part ça, pas un mot sur la fête de l'Huma...
    Elles étaient bonnes les merguez, au moins?

    RépondreSupprimer
  7. C'est d'abord bien plus compliqué si le cul est encore tourné mais dans l'autre sens, en arrière, à la limite, on peut se frotter aux genoux de sa compagne, si tant est qu'elle se soit épilée bien sur...

    En même temps, me dis-je, des genoux poilus, c'est quand même rare...

    RépondreSupprimer
  8. Pauvre Marcel, déjà qu'il doit supporter Nicolas déjà... :)

    RépondreSupprimer
  9. Dorham : il y a deux "déjà" dans ta phrase. Je dis ça, hein.

    Signé : maitre Montagné.

    RépondreSupprimer
  10. D'accord avec Olivier qu'est d'accord avec moi (et avec Catherine) : c'était comment, la virée chez les staliniens avec les bisounours ?

    RépondreSupprimer
  11. Je résume : le Tonnegrande a annulé ce qui fait qu'on abusé à Bicêtre ce qui ne change pas grand chose au résultat final.

    RépondreSupprimer
  12. Vous avez busé à Bicêtre.
    C'est à Musant.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !