09 octobre 2008

La queue à la Comète

« Tonnégrande n’était pas saoul hier ». Je sais. Ce n’est pas une information à part pour le côté surprenant qu’elle peut couvrir. Je dis ça parce que des lecteurs indélicats demandent à ce que je diffuse plus souvent des nouvelles de cet individu et du Vieux Jacques.

Quand il ne se passe rien, je ne peux rien raconter. Ou alors ça va dérouter mon lecteur.

Tiens ! Ce matin, j’étais en retard au café à la Comète. J’étais pourtant debout depuis 6 heures mais j’étais perdu dans des tâches ménagères, mon appartement se transformant prochainement en hôtel de luxe pour héberger des personnalités en vue du monde de l’édition. J’ai laissé l’heure passer.

J’arrive donc à la Comète vers 7h40. Tout de suite, mes sens s’agitent dans l’émoi profond, surtout mon odorat d’ailleurs car ma vue avait flairé du louche de mauvais goût. Je me tâte : je ne rêvais pas. La terrasse n’était pas en place. Les chaises étaient empilées les unes sur les autres comme s’empilent les CD invendus de Carla Bruni Sarkozy. Les tables étaient dispersées.

Je rentre.

Un type, inconnu, était derrière le comptoir. C’est quoi ce bordel ? On aurait embauché un nouveau serveur sans me prévenir ? Horreur. Ca allait perturber ma réflexion matinale perdue dans les méandres de la Banque Centrale Européenne, rêvant de Jean-Claude Trichet sans frôler pour autant l’érection car Georges Brassens n’a jamais chanté « quand je pense à Jean-Claude Trichet, je bande » même le jour anniversaire de la mort de Jacques Brel.

Non ! La « petite Claire » était là, vaillante. Claire n’est pas encore un personnage clé de ce blog. C’est la serveuse du midi et du jeudi soir quand il y a un concert. Elle est charmante et attire même la convoitise de vieux lubriques déchaînés.

Il vaut d’ailleurs mieux penser à Claire qu’à Jean-Claude Trichet : elle est plus bandante mais ne donne qu’assez rarement des idées de billet pour un blog politique ce qui me fait d’ailleurs penser que je suis en retard.

Finalement, je reconnais le type : c’est celui qui fait le ménage le matin et qui était resté garder la boutique jusqu’à ce que Claire arrive.

Karima, la serveuse attitrée (autant qu’à tirer) ne s’était pas levée. Claire avait été appelée en urgence.

Karima est arrivée vers 7h55, s’est précipitées sur les tables pour les égailler à leurs positions habituelles tout en dépilant les chaises comme Nicolas Sarkozy dépile les CD de Carla Bruni pour faire des ricochets dans la marre aux canards des jardins de l’Elysée.

J’ai cru comprendre que Karima avait perdu son téléphone portable qui lui sert de réveil. C’est ballot. Il ne faut jamais utiliser son téléphone portable comme réveil. Sinon, le bistro ouvre en retard.

28 commentaires:

  1. Incroyable, moi aussi j'étais en retard ce matin. Une épidémie ?

    [Elle est très bien la nouvelle d'Emeline Bravo, tu as raison de la défendre ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  2. Un peu de publicité ne nuit pas... On devrait lancer une mode : illustrer les billets avec des photos de tes couvertures !

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : ah oui, ce serait une sacrée bonne idée !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  4. Il y avait bien un vague quand je pense à Jean Claude Trichet, j'ai la trique, mais bon ...

    RépondreSupprimer
  5. Très bon, les CD invendus... (euh, je me sers de mon téléphone pour le réveil... c'est vrai, un retard le matin, avec Kéké à porter de toute urgence à l'école...)

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, hier à la médiathèque, le cd de la dame numéro 1 des femmes de président était disponible. C'est assez rare pour une nouveauté, les gens sautant dessus la plupart du temps. Là non et d'ailleurs, je ne l'ai pas emprunté non plus !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Balmeyer,

    Oui, mais tu n'as pas de bistro à ouvrir.

    Poireau,

    Et la culture, alors ?

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : et bien, justement, j'ai choisi la culture ! :-]

    RépondreSupprimer
  9. Vous pourriez user de votre influence à la Comète pour que Claire soit là samedi soir, je trouve...

    RépondreSupprimer
  10. J'ai loupé l'engueulade du 7/9/2008 dommage il y avait de quoi se marrer !!! quand Nico commence se facher surtout avec un mec de droite le spectacle est assuré !!!!

    ChrisduKb

    RépondreSupprimer
  11. Tiens ! Tu es de retour, toi !

    Je ne me suis pas fâché (lui si), avec Martin, on a juste été obligé pour parler plus fort que lui !

    RépondreSupprimer
  12. Je ne vois pas Monsieur Nicolas, ce qu'il y a d'indélicat à demander des nouvelles des amis

    RépondreSupprimer
  13. Monsieur P,

    Vous n'avez pas demandé des nouvelles des amis vous avez juste signalé que les billets que je rédige qui ne parle pas des copains vous emmerdent prodigieusement.

    Cette histoire se règlera dans le pré. Je vous laisse le choix des armes.

    J'ai une préférence pour la bière pression.

    RépondreSupprimer
  14. Monsieur J
    Voilà mon gant
    Pour le défi, c'est quand vous voulez, dès lors que les noubas seront organisées quand mes obligations familiales ne me retiennent pas en province.
    Faites installer un zinc et une tireuse à demi sur le pré, n'importe quel week end de semaine paire

    RépondreSupprimer
  15. non, rien, j'ai oublié de cocher

    RépondreSupprimer
  16. Les semaines paires, ce sont les semaines "pas père" ?

    RépondreSupprimer
  17. Les semaines paires sont celles où je peux commetre des impairs, vu que je suis plus père

    RépondreSupprimer
  18. Je l'avais trouvé charmante aussi la petite Claire-qui-à-l'âge-d'être-la-fille-de-mon-Lampadaire.

    RépondreSupprimer
  19. Nicolas : tu veux dire qu'elle est sa fille ? :-)))

    RépondreSupprimer
  20. Mais si je comprends bien la charmante Claire est venue pour 55 minutes ce matin ? Quel boulot pourri !

    RépondreSupprimer
  21. Arg ! Pas coché ! (C'est contagieux ce truc !)

    RépondreSupprimer
  22. Avis général : sans bien sûr citer de nom, je déclare mépriser absolument les donzelles qui font explicitement référence à mon âge canonique !

    (Ne pleure pas, Claire : on les emmerde, tous... tiens, puisque tu es debout, remets-moi donc une 16...)

    RépondreSupprimer
  23. Zoridae,

    Non ! Elle a bossé toute la journée. Elle était encore là quand je suis rentré vers 18h30 !

    Didier,

    On ne tutoie pas le personnel. Sauf si elle a l'âge d'être votre fille.

    RépondreSupprimer
  24. je suis toujours vigilant sur ce qui se passe sur ton blog mais très souvent discret, voire furtif !!!

    ChrisduKb

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !