03 octobre 2011

Kabice des blogs

L’horloge tourne, le calendrier aussi et je me fais engueuler par Juju parce que je n’ai pas fait le compte rendu du Kremlin des Blogs de jeudi dernier. C’est mal, je sais. Mais que dire de plus. Que ce fut un magnifique moment de convivialité entre gens sympathiques partageant beaucoup de passions communes ? Que la Comète est magique, surtout la terrasse ? Que chaque KdB est encore plus meilleur que le précédent ce qui fait qu’on frôle le sublime à chaque fois ? Qu’il était raisonnable, de ma part, de rentrer en train en Bretagne le lendemain, évitant ainsi de prendre la voiture ?

Reprenons : quand je suis arrivé, Dagrouik et @ThibaultDM étaient installés en salle. Brave Patrie est arrivé. J’ai dit que bon bordel, je veux bien aller au comptoir ou en terrasse mais, hein, on ne va pas se casser les couilles en salle, surtout là devant le comptoir.

Je remercie @ThibaultDM du magnifique cadeau qu’il m’a offert mais qui est toujours à la Comète vu que je ne suis pas rentré directement à la maison depuis. Après, d’autres gens sont arrivés mais j’ai oublié de tout noté.

Juju avec son homme est arrivé la dernière : c’est bien la peine d’organiser une soirée en son honneur… Y’avait @m_le_maire qui voulait faire table à part. Y’avait @scorpix aussi, mais j’ai oublié comment ça s’écrit. Y’avait @martinp_ qui cause toujours autant. Y’avait Gildan qui est en train de devenir le pilier de nos soirées. Y’avait Seb Musset mais il a des problèmes d’iPhone. Y’avait Marie qui vient étudier les blogueurs. Et j’en ai oublié un, je crois, il n’est pas blogueur mais m’avait contacté pour signaler sa présence.

C’était bien.

On a fini au Kabice. Vers deux heures du matin, j’ai laissé Brave Patrie et Seb au comptoir.

D’après Twitter, Seb est arrivé vers 5 heures du matin chez lui. Personne ne sait ce qu’il a fait. Quant à Brave Patrie, on n’a aucune nouvelle. J’hésite à contacter les pompiers.

Il faudra que je fasse un billet à propos du Kabice. Je vais très rarement dans ce rade (pour y aller, il FAUT que je passe devant la Comète, l'Aéro et l'Amandine ou le PMU) mais l'accueil y est fort sympathique. Je me rappelle d'un dimanche soir, il y a trois semaines, je crois. J'étais rentré de Bretagne un peu tard à cause des bouchons et, le temps de passer chez moi et de ressortir, tous mes bistros fétiches étaient fermés. J'avais foncé au Kabice. C'était la deuxième fois que j'y allais, je crois.

On y est au comptoir comme chez soi ! Décor amenant la zénitude et personnel (patronne et patron) très sympas et disponibles.

Si je suis parti en laissant Seb et Brave Patrie, jeudi soir (vendredi matin, plutôt), c'est uniquement parce que je n'avais plus un radis sur moi... Je faiblis...

Ca ne vaut pas la Comète, mais...

(photos du Kabice trouvées avec Google Image)

9 commentaires:

  1. La suite est simple : des bières, des militaires, des menaces, du Lol, des bisous, une longue marche à pied dans la chaleur de la nuit pour regagner le centre de Paris, des pauses-clopes avec analyse désabusée de la conjoncture politique. ...et au réveil, Madame qui trouve en un clin d'oeil comment faire marcher l'Iphone.

    RépondreSupprimer
  2. La traversée de l'Amazonie pour un routinier de l'aventure, quoi.

    RépondreSupprimer
  3. Seb,

    Elle a pensé à enlever la puce ?

    Mhpa,

    Mais non mais non.

    RépondreSupprimer
  4. Qui a dansé à la place de Yann?

    RépondreSupprimer
  5. et on a mangé du PORC !!!!!!!!!!!!!
    (il est bien, mon chéri, hein?)

    RépondreSupprimer
  6. Il est parfait ! J'espère juste qu'il est sourd (smiley !).

    RépondreSupprimer
  7. je te pisse à la raie ;-D
    mais amicalement

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !