07 octobre 2011

Le projet de Martine Aubry

Arnaud nous dit que, avec Martine Aubry, ils ne seront pas "la gauche molle".

Je signale aux honorables conseillers en communication qui encadrent Martine Aubry et à mes sympathiques lecteurs que cette locution, la gauche molle, inspire une belle contrepèterie.

Je vais la faire pour permettre aux mal comprenant de sourire bêtement :

Avec Martine Aubry nous ne seront pas la gauche molle mais la Gaule moche.

Et encore, je mets un G majuscule à "Gaule" pour que ça ne porte pas à confusion.

7 commentaires:

  1. Quant à rendre la gaule molle, il n'y a qu'un pas que tu n'as pas franchi (et je t'en félicite ^^)

    RépondreSupprimer
  2. Ah j'avais également trouvé une "Gmollauche" du plus bel effet, mais tout le monde s'en fout...

    RépondreSupprimer
  3. N'hésitons pas, comme dans Le dernier Tango à Paris: "Tout le beurre sur la Martine"

    RépondreSupprimer
  4. Comme l'a dit Cabu : "mieux vaut une gauche molle qu'une droite dure" :)

    PS : j'ai mis cette citation de côté pour mes camarades gauchistes en cas de 2d tour Hollande vs Sarkozy en 2012 :)

    RépondreSupprimer
  5. Cela dit Nicolas, Bayrou lui-même a fait savoir qu'il n'excluait pas une alliance avec F Hollande.
    Pour moi, Hollande c'est beaucoup la sociale démocratie.
    Et la sociale démocratie c'était bien dans les années 80 pour rassurer les Américains et autres anti communistes.

    Aujourd'hui, face aux banques et autres entreprises du cac 40, il faut trancher dans le vif.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !