29 octobre 2011

Le fil vert sur le bouton rouge

RIP Robert Lamoureux.





Je me rappellerai toujours de quelques sketchs écoutés sur un 33 tours quand j'étais môme. Surtout Papa, maman, la bonne et moi.

- Posted using BlogPress from my iPhone

12 commentaires:

  1. J'aimais bien son personnage ...

    RépondreSupprimer
  2. Devos, Desproges, Amadou et maintenant lui !! Les chansonniers ne sont plus, nous restons orphelins de leurs, si bons, mots... Merci pour tout Monsieur, la 7ème Compagnie est orpheline, sachez tout de même que nous ne vous oublierons pas.

    Bien Amicalement.

    RépondreSupprimer
  3. Et le samedi matin, le canard était toujours vivant... comme lui finalement !

    RépondreSupprimer
  4. Il faisait parti des acteurs de films marrants quand j'étais gamin. Que de bons souvenirs.

    RépondreSupprimer
  5. Pareil !

    Marco, Steph,

    On se demande.

    RépondreSupprimer
  6. Pareil, le comique troupier, on croit qu'on en a vite fait le tour, mais il fait immanquablement mourir de rire mon Papa ...et c'est communicatif ! Nous vouons également un culte familial à Bourvil et d'autres grands de ce monde-là, parmi lesquels naturellement Raymond DEVOS et DESPROGES ... dont le charme difficile à égaler me semble résider tout particulièrement, dans leurs mimiques, certes, mais surtout dans leur maitrise de la langue française ...

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui est incroyable chez Lamoureux c'est de réécouter ses sketches aujourd'hui et de se rendre compte qu'il avait fait ça dans les années 50 ! Pour moi, il a "inventé" cette manière particulière d'écrire des textes drôles, des phrases courtes, une rythmique…
    #RIP

    RépondreSupprimer
  8. Apo,

    Pareil avec mon père, c'est lui qui nous passait le disque. Et on rigolait bêtement.

    Poireau,

    Oui, c'est incroyable.

    RépondreSupprimer
  9. I go to the blackboard and take a peace of chalk...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !