11 octobre 2011

La dure loi de la démocratie

Je reprends le titre du billet de Gabale. « La dure loi de la démocratie ». Ca fait cinq ans qu’il soutient Ségolène Royal. Le score qu’elle a réalisé dimanche a été perçu comme une grosse gifle. J’ai pas mal de copains dans ce cas, tous croisés dans les blogs depuis 2007, certains assez proches, comme Dagrouik – devenu pilier de la Comète, Juan et Marc. Et d’autres. Je cite ces trois zozos car nous avons un parcours de blogage assez parallèle dans les premiers temps de l’aventure des leftblogs.

Je voulais faire un billet pour dire que j’avais bien pensé à eux, dimanche soir, quand les résultats ont commencé à tomber, car, même si je n’appréciais pas Ségolène Royal, j’avais du respect pour son engagement et sa persévérance, et surtout, je pense d’abord aux copains.

Je n’ai pas fait de billet sur le blog politique, il aurait été perçu comme horriblement faux cul, le blogueur Hollandiste qui va à la récupération de ses potes. Il n’en est rien. Qu’ils fassent ce qu’ils ont envie.

On a vu les lieutenants des candidats faire les pitres pour tenter de séduire les candidats n’ayant pas passé le premier tour ou leurs électeurs. Laurent Fabius aurait-il oublié qu’il demandait, en 2006, « qui va garder les enfants ? » (je le prends lui comme exemple, mais je pourrais aussi faire un billet en prenant les tweets de Jean-Marc Ayrault, hier matin).

Je n’ai donc pas fait de billet dans le blog politique. Je le fais ici, dans le blog des copains.

On a encore quatre ou cinq jours pour s’engueuler, tenons bon !

Et merci à Gabale pour sa marque de sympathie, dans son billet.

Edit : En pensant à mon billet, je me rends compte que je n'ai parlé que des copains (c'est bêtement parce qu'on a occupé tous les 4 les 4 premières places du Wikio), mais il y a aussi les copines, CC et Trub, bien sûr, et un tas d'autres.

6 commentaires:

  1. Oui, triste défaite de Ségolène mais voilà, la démocratie veut ça : les voix font et défont les carrières !
    Je pense qu'elle était sincère mais que ça n'a pas suffit… :-)

    RépondreSupprimer
  2. Poireau,

    Non, ça n'a pas suffit. La démocratie est "dure".

    RépondreSupprimer
  3. Franchement, Ségolène a raté sa campagne, elle est partie de trop loin. Cela dit, je ne crois pas mentir en disant qu'elle est sans doute, des cadors du PS, celle qui a eu le plus d'idées ces dernières années. Bon nombre ont d'ailleurs été reprises, y compris par Sarkozy lui-même. C'était souvent bordélique mais il est indéniable qu'elle a fait bouger les lignes. Rien que pour ça, je pense quand même qu'on lui doit du respect. On peut lui reprocher pas mal de choses mais quand je vois que certains cadors qui ne disent jamais rien, mais rien de rien, sont plus estimés qu'elle, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond.

    Je remarque par ailleurs que l'on n'apprécie de moins en moins les "forts en gueule". Evidemment que le nuance est bénéfique, mais elle peut-être aussi contre-productive. Je suis désolé de le dire mais ça contribue à renforcer la dictature du politiquement correct.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, elle est plus qu'utile, ne serait ce que par sa lutte contre l'appareil.

    RépondreSupprimer
  5. Excellent, ma coffeuse est pareil. Moins elle coupe, et plus elle me voit. Elle est amoureuse. A moins qu'elle veuille plus souvent parler de Ségolène Royal qu'elle adore.
    Mais c'est une mauvaise coiffeuse et j'aurais dû m'en apercevoir: elle parle tout le temps.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !