05 mars 2013

De Condate à Rennes

Ce week-end, je présentais un site web qui permettait de comparer des photos aérienne de la Bretagne entre 1950 et aujourd'hui. Dans les commentaires, MHPA m'a signalé un service, de Condate à Rennes, qui permet de comparer les "vues" aériennes de Rennes du 18ème siècle à aujourd'hui.

C'est très sympa. Je me suis "focalisé" sur le quartier de la gare, seul quartier de Rennes que je connaisse un peu et c'est d'autant plus intéressant que la gare a été entièrement refaite il y a une vingtaine d'années.

Merci MHPA !

14 commentaires:

  1. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Géniales ces vues aériennes de Rennes !!!
    MERCI ! je suis intéressée.
    bonne journée Nico !
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Bonne journée !

      Ca me fait penser que je n'ai pas trouvé de commentaire intéressant à ton billet de ce matin (les fruits)...

      Supprimer
  2. tu te lances à fond dans l'histoire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout. Je trouve ce truc sympa. Celui de l'autre jour m'intéresse pour des raisons politiques et la préparation des municipales... Tu comprendras quand je serai dedans...

      Supprimer
  3. Des vues AÉRIENNES de Rennes au XVIIIe siècle ? Vous avez fumé quoi, si c'est pas indiscret ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ho ! J'ai mis des guillemets... Ce sont évidemment des dessins récents faits selon des vagues cartes de l'époque.

      Supprimer
    2. te laisse pas emmerder ! les militaires ont utilisé des aérostats légers à sustentation aérienne par air chaud dès 1794 pour faire des reconnaissances et des cartes ! :)

      Supprimer
    3. Et ils prenaient des photos ?

      Supprimer
    4. tu sais bien que les militaires ont fait les premières rencontres du 3ème type dès le 15ème siècle dans les Andes, alors les appareils photos ça faisait un petit bout de temps qu'ils connaissaient les bougres :)

      Supprimer
  4. merci !
    C'est cool hein ?
    Trop marrant.
    Arrivé à Rennes il y a 20 ans, j'allais boire des coups vers la place st-Anne (au nord du centre), Quand je pense qu'au 18ème, si tu souhaitais éponger ta soif dans un estaminert dans le même coin (en imaginant qu'il y en avait un) tu te retrouvais au milieu des champs hors de la ville elle -même.
    Ca montre l'évolution (parfois démentielle) d'une ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai aussi pour la région Parisienne. Il y a une quinzaine d'années, j'étais tombé sur un champ avec des vaches entre chez moi et Orly...

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !