18 mai 2015

Le curé n'était plus étanche

L’important, pour un enterrement, c’est de bien rigoler. Le coup du curé qui bégaie, on ne me l’avait jamais fait. Et le lapsus du vieux Jacques, pendant son discours m’a bien fait rigoler d’autant que je connaissais le texte à l’avance, l’ayant rédigé pour lui, un truc très court, genre une ou deux minutes.

Il me fallait donc décrire les traits de Marcel en quelques mots, évoquer les copains, le personnaliser (pour un autre) et parler de la principale qualité de Marcel : les multiples services qu’il rendait. Alors, à un moment, j’ai glissé une phrase du genre : « les copains avaient bien rigolé quand il [dans la bouche de Jacques] m’avait amené de force à l’hôpital, je crois bien que, sans lui, je serai  mort ».

Et cette andouille de Jacques a dit : les copains avaient bien rigolé quand il m’avait amené de force au commissariat.


Ca ne s’invente pas. Et j’ai évidemment explosé de rire. Mais je crois bien que toute la salle rigolait du bégaiement du curé. En fait, c'est une dame qui a animé la cérémonie, le curé n'a parlé qu'une dizaine de minutes sur les 55.

Le son était dégueulasse. Ils nous ont passé avec Avé Maria de Gounod qui était quasiment inaudible. Il n'empêche que pour un athée, un enterrement à l'église est toujours quelque chose de spécial qui, pour moi, se traduit par une certaine bonne humeur. Néanmoins, il se trouve toujours des crétins, athées, qui expliquent qu'ils ne savaient plus faire le signe de croix, ce qui était gênant avec le goupillon. C'est sur ce abruti de Philippe que c'est tombé et je lui ai rappelé qu'il ne faut pas faire de signe de croix si on n'est pas croyant mais faire un geste symbolique comme toucher le cercueil.

C'est justement la fin de la cérémonie qui était la plus émouvante, quand le croque mort est revenu pour expliquer qu'on allait se lever par rangée pour "goupillonner". Je ne sais pas pourquoi, j'avais la larme à l'oeil. Le fait d'aller saluer Marcel pour la dernière fois....

8 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !