10 mars 2011

Blogowar avec @romainblachier ! Tous contre lui !

Ah mais sans blague ! Voilà un blogueur Lyonnais qui fait l'apologie du café gourmand ! Je croyais pourtant que Lyon était la capitale de la gastronomie Française ! Le café gourmand en est l'antithèse, le machin pris vite fait parce qu'on ose pas prendre le dessert avant le café. Le café gourmand est un machin subitement devenu à la mode parce que des clampins ont trouvé ça drôle, obligeant les patrons de bistro à en faire, dérangeant le service, pour un prix dérisoire.

Le café gourmand est la négation du goût, on a même pas le temps de déguster un des machins délicatement préparés par le chef qu'il faut passer au suivant.

Le café gourmand nous fait oublier ce qu'est de déguster une crème brûlée ou une mousse au chocolat, en raclant bien le fond de la gamelle, de peur de louper la moindre goute qui plongera le palais dans l'extase, le bonheur absolu à la fin d'un repas.

Juste avant le café qui, bien chaud, en formera le point d'orgue !

En continuant à bouffer ces conneries (hors "dessert du jour"), bientôt nous tuerons la tarte du chef, la simple crème caramel, voire la possibilité de finir son repas par un fromage avant le café.

Alors nous boufferons nos trois misérables désserts, deux cuillerées par "machin" (puisqu'aucun autre nom n'est possible) et boiront notre café froid. Nous retournerons alors au boulot et nous précipiterons sur la machine à café pour, enfin, pouvoir finir un café digne de ce nom.

Alors, un jour, nous commanderons un café gourmand "mais sans café, s'il vous plait, par contre si vous pouviez nous rajouter à la place une petite boule de glace vanille".

Et le patron de bistro acceptera, parce que le client est roi.

Puis viendra l'étape suivante "un café gourmand, s'il vous plait, mais si vous pouviez me remplacer le machin de mousse au chocolat par un deuxième machin de crème brulée, vous seriez un chou ?" "Mais vous ne préfèreriez pas une crème brulée, plutôt ?" "ah non, c'est trop copieux, puis j'aime tant manger dans vos minuscules ramequins posés sur un morceau d'ardoise véritable, c'est si rustique, ça nous rappelle la campagne".

Le ridicule ne tue pas. En principe. Espérons qu'il tuera le café gourmand.

Et on aura le sommet : "un café gourmand, s'il vous plait, mais sans café et qu'avec de la crème brulée, j'aime bien ça, d'ailleurs si vous pouviez nous la servir dans un grand machin plutôt que trois petits, mais surtout, vous laissez l'ardoise, dessous, hein !"

13 commentaires:

  1. Au contraire mon billet se moque du café gourmand

    RépondreSupprimer
  2. Guillaume,

    Oui.

    Romain,

    C'est ambigu.

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur J, je viens de relire votre pamphlet,je l'avais parcouru depuis mon iphone.

    Monsieur, malgré l'agréable massage de pieds asiatiques subi ce midi, je suis stupéfait de tant de haine contre ce dessert.

    Cela ne montre qu'une chose: votre candidature aux présidentielles revêt le masque du totalitarisme répugnant.

    On commence par les cafés gourmands et on continue en interdisant les tisanes et autres boissons sans alcool comme la kronenbourg! Sans compter que votre ligne machiste, comme cela à été révélé il y a quelques jours par des blogueuses averties, est bien là: comment les filles vont-elles manger des sucreries sans culpabiliser?

    Mais Monsieur J, représentant de la grande brasserie transnationale s'en moque!

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur Blachier,

    De la part d'un adjoint au Maire en charge du commerce, DSKiste de surcroit, votre manière de stigmatiser les grosses pour défendre les hôteliers est inadmissible.

    RépondreSupprimer
  5. Monsieur Jégou, avec la compicité du dénommé Vlad vous cherchez à noyer le débat! votre rêve d'une France livrée aux flunchs ne passera jamais!

    RépondreSupprimer
  6. Monsieur Blachier,

    Monsieur Vlad est un représentatif représentant du peuple qui ne souffre d'aucune suspicion possible bien qu'il soit de droite. Vous attaquer au petit peuple n'est pas joli joli.

    RépondreSupprimer
  7. Oui mais ce qui est vraiment chiant, c'est qu'il faut encore attendre et réclamer puis attendre l'addition ! Il croit quoi le garçon, qu'on va reprendre une entrée après ça ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Poireau,

    Il y a des clients qui gueulent quand on leur amène l'addition sans qu'ils demandent...

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Oui... Je pourrais faire des milliers de billets sur la connerie des clients.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !