11 mai 2012

Jeudi burp

Je n’ai pas eu le temps de vous raconter la journée d’hier. Le repas du midi, avec Pierre et @Hypparkos fut parfait et le Kremlin des Blogs d’hier soir fut fidèle à tous les autres, avec le sentiment du devoir accompli en plus.

Ce billet est illustré par des photos prises lors du repas du midi dans un très sympathique restaurant du quartier de Bibliothèque François Mitterrand ce qui fut un excellent choix pour un 10 mai. Non pas en l’anniversaire de son élection mais en celui du triomphe de la gauche caviar.

Nous avons commencé par un verre de vin blanc. J’ai oublié la marque. Ensuite, une bouteille de Mirambeau, un Bordeaux blanc pour accompagner la sardinette, une invention du patron à base de sardine pilée et de Roquefort, si ma mémoire est bonne.

Ensuite, Pierre a pris du poulet au citron, Hypparkos du boudin aux pommes, si ma mémoire est bonne et moi, une espèce de ragout de taureau, vachement bon. Les plats étant bien différents, le seul vin que nous pouvions boire est un Château Louvière de 1982, un grand vin de Graves. Mon Dieu ! Ce nectar !

Nous ne pouvions pas terminer ce repas sans un fromage. J’aime bien le fromage mais je n’aime pas en manger. Dans le temps, c’était le contraire. J’aime bien manger du gruyère, par contre, mais uniquement dans un emballage rouge. Ceci est à peu près véridique. Il faudra que j’en parle à mon psy. Quand j’étais petit, comme fromage, je n’aimais que le gruyère d’une certaine marque, dans un emballage rouge. Ca m’est resté sauf que j’ai commencé à manger du fromage lors de certaines obligations mondaines. Dans certains milieux, qu’ils soient ploucs ou mondains, ça ne se fait pas de dire qu’on n’aime pas le fromage, on passe pour un mauvais Français. L’habitude m’est restée : je ne mange du fromage que lors que j’en ai vraiment l’occasion ou quand il y a du gruyère.

Je ne suis pas chez mon psy.

J’ai pris du fromage, cette fois, parce que je n’ai pas trouvé d’autre prétexte pour boire le Meursault blanc. Les autres l’auraient fini entre eux, ce qui n’aurait pas été bien. J’aurais pu prendre un dessert mais une nouvelle bouteille de rouge se serait imposée.

Un apéro et trois bouteilles de vin à trois, le score est honorable : j’avais prévenu mes collègues de travail que j’arriverai tard et qu’il ne faudrait pas me confier de mission importante ensuite. Ce qui est d’ailleurs raté, il a fallu que je prenne une décision murie en urgence. J’ai réussi.

Le restaurant est en fait une cave à vin où le taulier a disposé quelques tables et peut servir une quinzaine de couverts.

Les deux autres gros ont fini par un vieux rhum mais je suis parti avant (les alcools forts me faisant dormir quand je les prends après les repas : sieste assurée sur place).

Les coulisses du vin, 1 rue Primo Levy, à Paris.

Le soir, le Kremlin des Blogs était conforme à ce que doit être un Kremlin des Blogs sauf que Tonnégrande a mangé avec nous vu qu’il y avait Rosselin et la dauphine de Miss France 2007 (si ma mémoire est bonne).

Les plus fidèles des leftblogs étaient là. @Gularu, @lpinjos, @amsika, @elc95, @melclalex, @sebmusset, @vogelsong, @zededalus, @sarkofrance, @politeeks, @megaconnard,... Nous étions heureux de nous retrouver après ces mois de lutte !

@olympeblogueuse était là également, pas mécontente, finalement, de l’élection de François Hollande, contrairement à @thibauldm que nous avons consolé. Il y avait aussi Yannick dont j’ai oublié pseudos et autres identifiants et @m_le_maire.

Il y avait un nouveau vin du mois, à la Comète. Un truc un peu original mais j’ai oublié quoi… Nous avons été très raisonnables. 7 bouteilles, je crois. Non, pas chacun, en tout. Avec Rosselin et Tonnégrande dans le lot, vous admettrez que c’est peu !

A mon avis, à la fin, Gularu était un peu saoul.

Ce n’était pas le seul.

Par contre, j’étais étonnement en pleine forme ce matin alors que j’étais encore en train de commenter les blogs peu avant minuit et que je me suis levé à 6 heures.

Ce qui est la preuve qu’il vaut mieux faire deux orgies par jour qu’une seule.

Néanmoins, il faudra que j'arrête d'organiser des Kremlin des Blogs alors que j'ai un déjeuner déjà planifié pour le midi.

8 commentaires:

  1. C'est un compte rendu précis et très bien documenté. Je dois compléter par le fait que le Rhum du Guatemala était de haut niveau et que nous avons pu discuter également avec une serveuse de Valencia qui s'ennuyait en France.
    Tout ceci m'a rappelé en permanence le manga "les gouttes de Dieu" que je recommande à la lecture de cette audience. Bref un moment mémorable.

    RépondreSupprimer
  2. Primo Levi, sans y au bout…

    Sinon, je vous ai épinglé chez les Modernœuds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À gauche, on aime bien les grecs.

      Cela étant, ça vaudrait le coup qu'on se fasse une bouffe avec mes deux gros et le vôtre, l'amiral.

      Supprimer
  3. Oui, je confirme car un auteur émérite de la Gauloiserie d'OSS 117 appelle le respect. Le respect de l'écriture et de la patience infinie.

    RépondreSupprimer
  4. Et dire que j'avais loupé ce billet ruisselant de bonheur et de bons crus. Pas avec la droite au pouvoir qu'on aurait eu un billet pareil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça aurait été dommage de louper ça.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !