26 mai 2012

Sondé

Je venais de replonger dans un vague sommeil parfaitement réparateur quand mon téléphone s'est mis à sonner. Je décroche par politesse. C'était une petite dame d'Ipsos (ce que j'ai appris après) qui voulait me sonder à propos du boulot. Le sondage était payé par ma boite (très grosse) pour mesurer la satisfaction des employés.

Ca duré 21 minutes (il était exactement 9h30 quand le téléphone a sonné) ce qui est énorme, d'autant plus que je n'avais pas mes lunettes (ça ne parait pas mais je suis très myope). 

Cela dit, on s'en fout. Je fais ce billet au cas où un des grands patrons passe ici : ça ne sert à rien d'intégrer les cadres supérieurs du siège à ces sondages, nous ne sommes jamais en relation avec les clients, nous avons les meilleures conditions de travail qui soient avec strictement aucun horaire à respecter tout en étant au courant de tout pour raison professionnelles. Sans compter qu'on n'a strictement aucun problème d'information (le chef direct est au conseil de direction) ou de hiérarchie (on déjeune ensemble plusieurs fois par semaine).

Je rappelle par ailleurs qu'au bout de cinq minutes, on commence par répondre n'importe quoi aux questions car on se demande si elles n'ont pas déjà été posées précédemment.

Enfin, les questions pourraient être posées sur l'Intranet de la boite, ça coûterait moins cher et ça ne réveillerait pas les salariés à des heures abominables. Je rappelle que j'avais deux Kremlin des Blogs cette semaine, dont un jeudi qui s'est terminé à une heure catastrophique me laissant quatre heures de sommeil et que hier c'était vendredi donc je suis sorti sans retenue (mais sans abus).

Je suppose que la Direction des RH va pouvoir afficher une certaine satisfaction lors du dépouillement : les salariés ne peuvent pas répondre à un sondage qu'ils sont mal informés, par exemple, alors que s'il le sont, c'est purement par négligence, en oubliant de lire les nombreux machins de communication interne.

Je vais me recoucher.

Edit : j'ai oublié de préciser que mon bureau est en face de celui du DRH que je vois donc plusieurs fois par jour. On se tutoie et tout ça.

8 commentaires:

  1. Si Ipsos essayait de me téléphoner, j'y répondrais :
    " Ki vous sette ? Madame elle est pas là.Si vous ssavez un meussache, che vais ssercher un crayon".
    Pourquoi t'as pas dit que t'es le majordome et que t'as pas de stylo, qu'il rappelle le soir à 20h (quand t'es à la Comète) !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a peu de majordome à la Comète.

      Supprimer
  2. Je fais comme toi Lady!!!!! Je fais semblant de pas être celle qu'on demande et je dis d'une voix suave que Madame X reviendra très tard.

    Sinon Nicolas, si je comprends bien, c'est complètement du chiqué ce sondage payé par la boîte?
    La patron de l'institut est aussi un pote à ton patron?
    Allez, dis tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est du chiqué ! Non, le grand patron n'est probablement pas au courant.

      Supprimer
  3. Dans ma boîte nous avons eu un sondage de ce type via l'intranet. Libre à nous d'y répondre... ou pas.
    Mais la synthèse de la direction était croustillante: tout le monde il est beau, tout le monde il est content...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !