29 août 2012

Ma banque recule de 15 ans en août

Le 1er août, j'ai reçu ce message de ma banque : « J’ai essayé de vous contacter par téléphone pour vous communiquer des informations vous concernant. Je souhaite vous rencontrer. C’est pourquoi, je vous invite à me rappeler dés que cela vous est possible. Pour cela, composez le XX XX XX XX XX (appel non surtaxé) et dites « prendre un rendez-vous » ».

C'était avant mon départ en congés, j'étais « seul » au bureau et avait beaucoup de boulot, je n'ai pas fait attention. Depuis quand une banque souhaite-t-elle rencontrer ses clients en août ? Je suis depuis 25 ans (et quelques mois) dans cette agence en Bretagne. Depuis 25 ans (moins quelques mois), j'habite en région Parisienne et ils le savent très bien...

J'ai donc oublié rapidement ce message, hésitant à répondre une grossièreté de type « hé ho ! Vous vous foutez de ma gueule, je ne vais pas faire deux fois 440 kilomètres pour vous faire plaisir. »

En outre, le début du message m'a mis en colère. « J’ai essayé de vous contacter par téléphone »... Ce n'était a priori pas vrai.

Le 22 août, j'ai reçu le même message. C'est à propos de la suite que j'ai commencé à m'inquiéter : « pour vous communiquer des informations vous concernant ». Je me suis subitement demandé si par un affreux concours de circonstances, ma conseillère n'avait pas perdu mon numéro de portable et s'il n'était pas arrivé une connerie quelconque, comme un papier que je n'aurais pas renvoyé, une amende que je n'aurais pas payée et qui serait saisie sur mon compte, … Dans ces cas là, tout vous passe par la tête !

Du coup, j'ai appelé le numéro en question. Ce n'était pas le numéro de ma conseillère mais le numéro « générique » pour tous les clients du département ou de la région.

« Allo, bonjour, j'appelle car j'ai reçu un mail me demandant de prendre rendez vous. » « Oui, il est signé par qui ? » « Il n'est pas signé, c'est un mail générique, il est signé « votre conseiller » » « Et c'est qui votre conseiller ? » « Je ne sais pas, il change tout le temps... » « Heu... attendez, je vais voir ….... Ah ! Oui, c'est Madame XXX, vous voulez un rendez-vous pour quoi ? » « Je ne sais pas, c'est elle qui m'a envoyée un mail... » « Ah... Je vais vous prendre un rendez-vous, alors. Vous êtes disponible quand ? » « Heu, écoutez, je suis en vacances, j'habite Paris, je ne suis disponible que le 28. » « Ah ! OK. Je vais vous donner rendez-vous pour le 29... »

Du coup, je me pointe ce matin. Je ne vais pas vous refaire tous les dialogues avec la conseillère. Elle ne se souvenait pas m'avoir appelé mais trouvé normal qu'on se voit vu qu'on ne s'était jamais rencontrés (je crois que c'est le deuxième nouveau conseiller que je vois cette année)... En fait, c'est probablement l'ordinateur de la banque qui s'est mis automatiquement en branle pour me dégoter un rendez-vous...

Bref... Nous discutons, faisons un point sur mes comptes. Je lui laisse me vendre un truc (elle est probablement payée à la commission...) qui ne me coûte rien (les stratégies des banques sont rigolotes). Elle imprime un machin pour que je signe.

L'en-tête du document reprend des informations générales à mon sujet... Dont mon numéro de téléphone. C'était le numéro de téléphone de la boîte où je bossais comme consultant de octobre 1987 à mai 1998 (moins une année de service militaire...).

Je comprends pourquoi le mail précisait : « J’ai essayé de vous contacter par téléphone  » Les ânes...

Ca fait douze ans (à peu près) que j'ai un mobile sur lequel m'appellent mes conseillers financiers.
J'ignore pourquoi ce vieux numéro a resurgi !

(j'ignore d'ailleurs ce qu'il faisait dans leurs bases de données vu qu'en tant que consultant, je ne bossais jamais au siège de la boite).

15 commentaires:

  1. Pour moi, elle s'emm ... ou bien elle cherche un mari !
    :DDD
    Bz

    RépondreSupprimer
  2. 15 ans : tu me bats !! Ma compagnie d'assurances n'a pas changé mon adresse depuis plus de 3 ans : entre temps, j'ai déménagé 3 fois !!

    RépondreSupprimer
  3. Et alors, tu as réussi à lui refourguer un rancard à la Comète au moins

    RépondreSupprimer
  4. Moi ce qui m'inquiète toujours c'est de voir le bordel chez eux alors qu'ils gèrent notre pognon !
    Comme mon conseiller qui m'a appelé en juillet pour me signaler des dépenses "inhabituelles" sur mon compte, alors qu'il n'y avait rien eu de spécial. Je lui ai demandé de me rappeler pour lui en parler, il ne l'a jamais fait, ne s'est pas excusé, rien.
    çà fait peur...
    (m'étonne pas qu'il faille les renflouer sans cesse, hein !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, ça me fait marrer. Il faut dire que je bosse dans l'informatique des banques. Ce sont donc des collègues qui font des conneries... que je pourrais faire.

      Supprimer
  5. Les conseillères financières des banques aiment les gros, c'est bien connu. Il suffit de voir leur tête quand on entre dans leurs bureaux en ondulant le corps.

    RépondreSupprimer
  6. Cela s'appelle le Big Sex Appeal, #BSA pour les intéressés

    RépondreSupprimer
  7. *** Un vieux numéro fantôme a ressurgi d'entre les morts ... voilà l'explication !!! On se demande franchement où ils sont allés chercher ce numéro ! ppppfffff !!!!
    Allez ! tu as dû taper dans l'oeil d'une des gentilles guichetières Nico , c'est pour cela qu'elle t'a fait venir un jour de mois d'août !!!!! ;o) ;o) ;o)
    BISES, bon week-end et à lundi Nico ! :o) ***

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !