12 août 2012

Un slip sous le caleçon

La mode chez les ados (au moins à Paris) est d'avoir la ceinture sous les fesses de manière à permettre à la collectivité d'admirer ce caleçon. Les gonzesses devraient faire pareil mais je m'égare. Au Canton, où je squatte jusqu'à mardi (ce qui me laisse trois jours pour remonter chez les ivrognes de Tours), il y a une piscine. C'est bien. Mais je n'abuse pas, c'est à base d'eau. 

Hier, les trois gîtes ont changé de locataires. Les trois familles sont équipées d'adolescents. 

Tiens ! Je vais m'egarer. 

Une famille avec deux boutonneux est arrivée hier vers 18h. Vers 18h15, les deux espèces de machin ont débarqué à la maison de mes copains tauliers. Ils étaient paniqués parce qu'ils ne trouvaient pas la Livebox. C'est bien la peine de passer leurs vacances en plein cœur des Cévennes dans un gîte avec piscine... Si j'étais les parents, j'aurais commencé par une paire de baffes. Mon côté réactionnaire.  D'autant que ces deux grands couillons avaient envoyé leur petit frère en éclaireur pour le dire qu'ils voulaient me parler mais ne savaient pas s'ils avaient droit. 

La deuxième famille est beaucoup plus sympathique puisque l'adolescente a été envoyée par ses parents, paniqués, parce qu'ils ne trouvaient pas le tire-bouchon. 

Ce soir, j'ai Fait la connaissance de la troisième famille, tous très sympathiques. Le boutonneux n'arrivait pas à faire fonctionner la wifi. Nous avons réparé ça (façon de parler : c'est tombé en marche tout seul). 

Je me suis égaré. 

Toujours est-il que les trois mâles boutonneux étaient équipés, aujourd'hui, d'un caleçon de bain (un chacun, abruti de lecteur) avec la ceinture sous les fesses, permettant de voir un maillot de bain (ou un autre calecon de bain, ou un calecon normal, je ne sais pas) qui cachait les fesses en question. La boutonneuse était habillée normalement, ce qui est regrettable mais je ne suis pas encore pédophile. 

La mode, chez les ados, m'étonnera toujours. Tant que je resterai réactionnaire. 

20 commentaires:

  1. "La mode, chez les ados, m'étonnera toujours. Tant que je resterai réactionnaire".
    pfffiuou... Moi aussi si tu savais...

    RépondreSupprimer
  2. Un slip + un caleçon ça fait un peu "blindé" pour des jeunes !!

    C'était mon époque ça !...

    Mémère

    RépondreSupprimer
  3. +1 le pire c'est dans les escaliers dans le métro, certains sont obligés de se contorsionner pour arriver à monter les marches. Cette mode ouvertement débile du froc qui tombe est de même principe que les cheveux longs pour les mecs dans les 60's : prendre le contre-pied de, choquer la génération précédente. Autre truc ridicule : les jeans "usés" neufs. J'en ai vu un aux Halles vendu 250€ (deux cent cinquante euros).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cheveux longs sont plutôt la marque des années 70, si j'ai bonne mémoire…

      Supprimer
  4. Oui, ça aussi c'est ridicule.

    Pour ce qui concerne les contorsions, je plaide coupable : j'ai la manie d'oublier ma ceinture (je suis parti en vacances lundi, il a fallu que j'achète une ceinture en cours de route). Mais ce n'est pas par mode c'est par gros ventre.

    RépondreSupprimer
  5. la mode du pantalon qui tombe : pour faire genre GAV ( Garde à vue) sans ceinture. Le calecon qui dépasse ? en prison ça veut dire : j'offre mon cul.

    Quand je vous dit que cette génération Y là est completement à l'ouest.

    RépondreSupprimer
  6. « Il est tombé en marche tout seul » : superbe formule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais pas neuve (on l'emploie beaucoup - surtout moi - au boulot pour se moquer des fournisseurs...).

      Supprimer
  7. Je me surprends à me trouver vieux con en me disant que les boutonneux devraient investir dans un peigne, une ceinture et un Bescherelle !

    RépondreSupprimer
  8. Après 17 ans, on est tous des vieux cons.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !